Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Grand Service d'octobre '17

Yoshihisa HASEGAWA (Chef du TEC)

En cette 180e année de Tenrikyo, nous sommes déjà arrivés au mois d'octobre. Si je me retourne sur les principaux événements qui ont eu lieu jusqu'à maintenant, autre que les Services mensuels, je vois que nous avons pu organiser la Braderie de solidarité grâce à la collaboration de nos fidèles et de nombreux volontaires non-croyants. Cette année, nous avons accueilli plus de 600 visiteurs, et réuni près de six mille euros (6000€) de donations. Et puis, en juillet s'est tenue la Tenrikyo Europe Réunion et Palette qui a eu lieu fin août. De plus, à la Fête estivale des Enfants au Jiba, notre groupe européen a participé au grand défilé de la Parade. Parmi les enfants qui y ont participé, ce qui nous a extrêmement réjouis, ce n'est pas seulement le plaisir que les enfants y ont éprouvé, mais c'est le fait qu'ils aient assuré le hinokishin de l'accueil des participants.

D'ailleurs, en octobre et novembre, nous attendons les Conférences sur la Vie de Joie qui vont se tenir dans 4 pays européens comme un événement qui contribuera à exhaler le parfum des enseignements. Je vous rappelle qu'au TEC, la conférence aura lieu le dimanche 29 octobre à partir de 15h.

De plus, les activités de l'Association Culturelle de Tenri, ont été variées et toujours dynamiques, comme l'an passé avec plus de mille inscriptions au total.

Comme vous le savez, le TEC et l'Association culturelle sont des lieux dans lesquels nous devons mettre notre foi en pratique. Nous avons réalisé ces activités en exprimant quotidiennement nos remerciements pour la protection d'Oyagami et pour la bienveillance de parent accordée nos chefs d'églises ainsi que par M. le Shimbashira. Et je crois qu'en constatant la somme de nos hinokishin, Oyagami et Oyasama nous ont aidé davantage encore.

Voici 180 ans maintenant que Tenrikyo a vu le jour, en octobre 1838, dans la dernière période de l'ère d'Édo.

De ce fait, la célébration du mois d'octobre ne s'appelle pas Service mensuel, mais Grande célébration. Il nous est enseigné qu'en repensant au jour originel de la fondation de Tenrikyô et qu'en réfléchissant à la volonté qu'il contient, ce doit être un jour où les instruments d'Oyasama que nous sommes doivent faire un nouveau pas en avant.

Aujourd'hui, même si par manque de temps, je ne vous parlerai pas du jour originel de la fondation de Tenrikyô pour lequel je vous invite à lire la doctrine ou la vie d'Oyasama, je voudrais vous présenter ma réflexion sur le bonheur afin que vous soyez plus motivés pour faire un nouveau pas en avant comme instruments d'Oyasama.

La doctrine de Tenrikyo nous explique le bonheur comme ceci :

« Le bonheur d'un individu ne dépend pas de son environnement et les joies et souffrances de l'existence ne se jugent pas par l'extérieur. Tout se détermine en fonction de l'attitude mentale de chacun. Avoir une attitude mentale juste, s'efforcer de vivre dans la joie jour après jour, tel est le chemin de la foi. »

Nous, tous les hommes cherchons à vivre dans le bonheur. Moi aussi et vous de mêmes sans aucun doute. Personne ne souhaite vivre malheureux. Pourtant, dans la réalité, malgré le désir qu'a tout homme d'arriver à être heureux, il y a beaucoup de gens qui se trouvent malheureux. Parmi mes amis, il y a aussi quelques-uns qui le sont bien qu'ils soient riches en ayant un statut social fiable. Est-ce que ceci est dû à la nature originelle de l'homme ?

Le bonheur est un état du cœur. Comme la définition du mot « état » dans ce contexte est « Situation d'une chose à un moment précis », quand nous retrouvons une joie qui jaillit dans le cœur, nous prenons cette situation pour un état de « bonheur ».

Et, le bonheur vient de la satisfaction du désir personnel. Si le désir à satisfaire est strictement personnel. c'est seulement soi-même qui peut le contrôler à chaque instant de la vie de tous les jours.

Le 5ème verset du 5 hymne de Mikagura-uta

Itsumade shinjin shita totemo
yōki zukume de aru hodo ni

nous enseigne :
Aussi longtemps que vous avancerez dans la foi,
Vous ne connaîtrez qu'exultation.

En ce qui concerne le mot « Shinjin » qui est traduit par « la foi » dans ce verset, un philosophe japonais explique que l'idéogramme « Shin », en français « croire » qui compose le mot « Shin-jin » ne doit pas être utilisé avec l'idée de l'espérance de l'avenir.

C'est le mot pour exprimer l'état actuel du cœur. S'il y a une demande et l'espérance envers le Dieu, dans le sens absolu, ce n'est plus Shin-jin.

En l'occurrence, nous aussi, quand nous sommes face à Oyagami et Oyasama, la première chose que nous devrions faire, c'est d'exprimer notre gratitude envers eux en disant « En ce jour, je suis totalement satisfait de ma vie, Je vous en remercie. »

On dit souvent qu'il n'y a que deux façons de vivre dans notre vie.

L'une est de vivre égoïstement comme un animal. Cela n'apporte aucun sens à notre vie. On peut dire que dans une telle vie, on tue seulement le moment de son existence sur cette terre. L'autre est de vivre avec raison et gratitude comme un enfant de dieu. On passe de son mieux le moment de son existence sur cette terre avec la dignité d'un être humain.

ll est vrai que la plupart des religions enseigne l'importance de la gratitude. Elle est recommandée aussi culturellement depuis l'ère avant Jésus jusqu'à aujourd'hui. Même dans le monde du business, on voit aussi l'utilité de la gratitude. Il n'y a pas de langue dans laquelle on ne peut pas exprimer sa gratitude. La gratitude est incontestablement une vertu dans toutes les communautés humaines.

Alors, je vais voir maintenant ce que c'est que « la gratitude », mot clef de notre bonheur, dans le domaine scientifique.

Je me suis étonné que les études sur la gratitude aient débutées dans les années 90. La définition de la gratitude des chercheurs est « un sentiment positif ressenti par un individu à l'égard de quelqu'un qui lui donne ou a donné volontairement quelque chose, et que cet individu reconnaît sa valeur.

En outre, Professeur Robert A. Emmons de Université de Californie, précurseur en la matière, dit que la gratitude est « une surprise sur la Vie. » et que la faculté de la gratitude est bien inscrite dans ADN de l'homme.

Professeur SONJA LYUBOMIRSKY, psychologue de Université de Californie a publié un article sur les effets de l'acte de reconnaissance comme suit :

  1. Le sentiment de la gratitude nous rend plus positifs.
  2. La manifestation de la gratitude nous donne plus de confiance et de fierté.
  3. La gratitude réduit le stress et aide à surmonter le traumatisme.
  4. Exprimer la gratitude donne envie de faire des actes moralisants.
  5. La gratitude aide à établir les réseaux sociaux en renforçant les relations humaines.
  6. Le sentiment de la gratitude dissipe la colère et l'amertume parce qu'il ne peut pas coexisté avec un sentiment négatif.
  7. La gratitude sert à ne pas oublier les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants.

Voilà, sur le plan scientifique, il est confirmé l'utilité de la gratitude dans la pratique de notre vie: être positif, se donner la confiance, être gentil, sociable, etc. Il est déjà reconnu que la personne ayant une faculté plus sensible de la gratitude peut bénéficier d'une vie plus satisfaite.

Parmi les effets de la gratitude cités, ce qui m'a intéressé le plus, c'est « La gratitude sert à ne pas oublier des choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants. », parce qu'il nous est important de ne pas oublier les protections permanentes d'Oyagami qu'il me semble difficile de garder à tout moment à l'esprit.

Et puis, j'ai trouvé un article très intéressant sur l'effet No4: exprimer la gratitude donne envie de faire des actes moralisants.

Un labo universitaire a réalisé une expérience sur l'effet des manifestations attentionnées de la gratitude, par exemple dire Merci.

L'Objectif est de prouver si cette action de remerciement peut ensuite élever la motivation de réaliser des bienfaits autour de nous.

L'expérience consistait à faire transmettre aux cobayes leur gratitude à leurs proches au moins un fois par jour pendant une semaine, puis de leur faire répondre aux questions suivantes :

  1. Combien de fois avez-vous transmis votre gratitude aujourd'hui ?
  2. Qu'est-ce qui était le plus reconnaissant pour vous aujourd'hui ?
  3. A quel point vous vous êtes réjoui de cela ?

Et puis, quand on a enquêté sur l'augmentation du nombre de bienfait de ces cobayes, on a pu voir que l'effet avait été justifié. En tant que causes éventuelles, ils ont remarqué la croissance du sentiment positif des cobayes.

Nous, les fidèles de Tenrikyô, sans savoir ce résultat, il nous a déjà été enseigné par Oyasama combien la gratitude est importante pour mener une vie heureuse.

A mon avis, avec la mise en pratique de la gratitude, les processus à suivre pour arriver à bénéficier de plus de bonheur sont comme suit :

Notre premier pas vers le bonheur est de croire à l'enseignement de la « Choses prêtées/empreintées ». Cela nous amène à présenter notre gratitude pour toutes les choses de la vie, et cet état d'esprit nous renforce dans notre capacité à accepter des choses indésirables. Si cette capacité augmente, notre cœur sera libéré suite à la disparition de la peur. Si le cœur est libéré, nous arriverons à aimer davantage les autres et nous deviendrons quelqu'un de plus positif, qui passe plus de temps avec un cœur vaillant. C'est avec un cœur vaillant, que l'on peut mieux suivre le modèle d'Oyasama, Hinagata. Et enfin, en suivant le modèle d'Oyasama, nous pourrons profiter de notre vie quotidienne dans la joie en et en déployant tous nos talents.

L'année dernière, Rev. Zensuke NAKATA, Directeur des affaires extérieures, a déclaré que c'est maintenant que nous devions réfléchir sérieusement au fondement de notre foi en examinant si nous avions véritablement saisi dans notre cœur la protection divine en remerciant Oyagami.

Je pense qu'il n'est pas facile de manifester notre gratitude pour les moindres choses dans la vie quotidienne. Bien sûr, il m'arrive à moi aussi de passer à côté de ces choses sans m'en rendre compte. il faut faire des efforts pour cela.

C'est pour cela qu'il vaut mieux prendre la détermination du cœur. En faisant confiance au pouvoir merveilleux d'un simple mot comme « Merci », faisons des efforts pour exprimer la gratitude le plus souvent possible au quotidien.

En citant deux versets d'Ofudesaki, je termine mon discours.

Mais il ne peut y avoir le moindre manquement
dans ce que dit Dieu, créateur de ce monde.1-43

Tout a été fait pour votre bonheur !
Réjouissez-vous à l'idée d'en profiter pleinement !2-42

Je vous remercie de votre attention.