Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de septembre '19

Masato FUJIWARA (Chef du Tenrikyo Lyon)

Dans Tenrikyô, il est capital de suivre le Modèle d'Oyasama appelé Hinagata. Sa vie est considérée comme exemple à suivre. Mais le pratiquons-nous vraiment ? Vous pensez vraiment suivre quotidiennement la vie d'Oyasama ? Est-ce que nous ne le détachons pas inconsciemment de notre vie de tous les jours ?

En fait, nous avons quand même beaucoup d'arguments pour l'écarter de notre vie. Sa vie est tellement dure, elle est très ancienne, elle n'est plus adaptée à notre époque où il y a des sciences bien développées etc. Pourtant il est tout à fait possible de suivre le Modèle de manière très efficace.

Déjà, nous savons très bien qu'il est impossible de faire pareil à Oyasama. C'est ce qui est le plus important. Elle a multiplié les miracles pour sauver les malades alors que nous sommes incapables d'en sauver un. Elle, une vieille dame, a montré sa puissance physique contre des jeunes. Moi, je me crois être encore jeune mais je ne suis pas confiant du tout pour battre un garçon de 20 ans pour une lutte de bras par exemple. Je ne vois rien dans mes manches comme elle voyait un beau paysage dans la manche de son kimono. Il y a plein d'histoires surhumaines comme cela. Il suffit de lire les Anecdotes sur la Vie d'Oyasama. Toutes ces histoires, c'est pour nous faire savoir qu'Oyasama est bien différente de nous les hommes. Elle réalise les choses que nous ne pourrons jamais faire.

Admettons qu'Oyasama fît tout pour sauver le monde. De ce fait, suivre le Modèle signifierait littéralement devoir tout faire pour le salut du monde comme elle. Mais si c'était le cas, il est trop demandé pour un simple croyant. Sa vie est hors de portée pour nous. Suivre le modèle, que veut-il dire alors ? Les volontés d'Oyasama étant divines ne sont pas imitables et ses actes qui sont aussi sacrés ne sont pas non plus les œuvres qu'un simple croyant puisse reproduire. En aucun cas, il ne faut pas penser comme suit :

Si Oyasama était à ma place, qu'est-ce qu'elle ferait ?

Il est trop dangereux de nous mettre à la place d'Oyasama ou de mettre Oyasama à notre place. Il faut reconnaître que nous n'arriverons jamais à saisir les pensées d'Oyasama qui sont surhumaines. Oyasama est le temple de Dieu qui est irremplaçable. Il est dit dans l'Ofudesaki :

Ecoutez bien ! Moi, Tsukihi, je lui emprunte sa bouche
et je lui prête mon cœur.XII-68

Ce qui veut dire que les pensées d'Oyasama ne sont pas humaines comme nous et ses paroles sont divines.

Toutefois, il nous est indispensable de penser à Oyasama tout le temps et à ce qu'elle souhaite nous faire faire. Avec l'Ofudesaki et le Mikagura-uta, je pense que nous pouvons comprendre ainsi :

Ce qu'elle attend de nous, c'est d'atteindre une meilleure maturité d'esprit avec une pratique juste du Service qui nous permet de partager la joie avec les autres.

Nous appliquer dans le Service, c'est aussi de nous ramener à la valeur initiale de la Création dont le but est de réaliser un monde de bonheur pour tous, appelé la Vie de Joie. Le Modèle d'Oyasama se déroule autour du Service et y est étroitement attaché. Il me semble bien que suivre le Modèle, ce n'est pas de répéter les actes qu'elle réalisa mais de reconnaitre en la vie d'Oyasama l'importance du Service et d'en saisir le sens qui traverse le temps.

Il y a une prescription divine bien connue. C'est une longue parole donnée le 7 novembre 1889. Je continue en suivant ses extraits.

La parole commence d'abord par :

Je ne dis rien de difficile, je ne vous demande rien de difficile, rien dont il n'y ait pas d'exemple. En tout et pour chaque chose, il y a un modèle à suivre. Tant que vous ne suivrez pas la Voie du Modèle, vous n'arriverez à rien.

Il est dit qu'il y a un modèle à suivre mais il n'est pas difficile. Pourtant, si nous ne le suivons pas, nous ne sommes pas bon croyant car nous n'arrivons à rien en tant que fidèle.

Ensuite, elle dit :

A quoi servirait le Modèle si l'on n'en suit pas la Voie ! Et si l'on garde de côté le Modèle, on n'arrive à rien. Comprenez bien cela.

Dans la vie de Tenrikyô, nous ne pouvons pas vivre sans le Modèle. Ou bien, si nous vivons sans le Modèle, notre foi ne sert à rien. Le Modèle, il est aussi important que cela.

Et puis :

...il s'agissait seulement de cinquante ans ! Mais si je vous demandais à vous de vivre la même chose, eh bien, ce ne serait ni cinquante ans ni trente ans, que dis-je ? Ni vingt ans, ni même pas dix ans que vous en seriez capables ! Il serait bon, je crois, que vous viviez cela ne serait-ce que trois ans..., comme trois jours pour moi. Vous n'avez qu'à passer par là quelque petits mille jours. Ça vous sera difficile, mille jours !

Le Modèle à suivre, c'est de 1838 à 1887, soit quarante-neuf ans. Donc c'est à peu près cinquante ans. Mais Oyagami sait que suivre le Modèle pendant cinquante ans, c'est pratiquement impossible pour nous. Il dit juste trois ans mille jours mais ces milles jours sont déjà compliqués pour nous.

Alors mille jours, à quoi correspondent-ils ? Mille jours égalent 1.440.000 minutes. Si on les étale sur cinquante ans, c'est environ 79 minutes par jours sur cinquante ans. Donc, il dit qu'il est déjà difficile de consacrer 79 minutes quotidiennement pour suivre le Modèle d'Oyasama. Et je rappelle que la Vie d'Oyasama se résumerait en accomplissement du Service. De ce fait, ces 79 minutes doivent être utilisés au quotidien pour l'accomplissement du Service. Effectivement, nous savons maintenant très bien qu'il n'est pas facile pour nous de consacrer 80 minutes tous les jours pour le Service. Mais je pense qu'il serait très significatif de nous efforcer d'atteindre au moins cet objectif.

Cela vous paraît ridicule de calculer ainsi mais il peut être interprété comme ça.

Enfin, pour conclure la prescription :

Point de voie en dehors du Modèle. Rien ne sert de vous presser. Point de voie en dehors du Modèle ! Qui sait ce que vous réserve la Voie du Modèle ! Il y a toutes sortes de façons de suivre la Voie du Modèle !

Elle répète qu'il est capital de suivre le Modèle car le chemin de foi se trace autour de lui. Pourtant, son chemin n'est pas unique. Les vies sont multiples même si tout le monde suit le Modèle. C'est cela qui est important. Suivre le Modèle, ce n'est ni faire pareil à Oyasama ni imiter quelqu'un. Chacun a son chemin qui est différent des autres. « Point de voie en dehors du Modèle » signifierait que le Service, unique à Tenrikyo, représente la quintessence de notre Voie.

Nous aimons bien Oyasama en tant que fidèle. Nous sommes fiers d'avoir une fondatrice non un fondateur. C'est aussi notre parent, notre mère et notre exemple. Pourtant, elle est divine, elle n'est plus humaine comme nous. Nous nous attachons beaucoup à elle mais nous ne pouvons rien faire comme elle. Ce que nous pouvons faire, c'est de suivre ce qu'elle a enseigné. Et son enseignement se concentre sur le Service. Appliquons-nous au Service, c'est ce qui lui plaira le plus.

Je vous remercie de votre attention.