Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Grans Service de janvier '12

Yoshinori TANAKA (Chef du TEC)

Le « Salut » des êtres humains qui ont été créés pour réaliser la Vie de Joie

Mesdames et Messieurs, bonjour,
Je voudrais vous exprimer mes remerciements pour vos efforts quotidiens pour la Voie et pour votre participation au Grand Service de Janvier malgré la distance et malgré le froid.

Je pense qu'Oyagami et Oyasama sont exaltés en regardant notre exaltation et l'unisson de nos cœurs.

En profitant de cette occasion, je voudrais réfléchir avec vous sur le Salut de Tenrikyô qui invite à construire le monde de la Vie de Joie.

La raison du Grand Service de Janvier et notre quotidien :

L'origine du Grand Service de Janvier remonte au 26 janvier 1887.

Il y a 3 points importants pour célébrer le Grand Service de Janvier.

Le 1er point, c'est l'importance du Service.
Le 2e point, c'est l'importance du Sazuke.
Et le 3e point, c'est l'éternité de l'âme d'Oyasama.

Ce jour-là, le 26 janvier 1887, Oyasama s'est faite invisible pour nous pousser à célébrer le Service, car ce Service, qu'Oyasama demande de célébrer en abrégeant sa vie, est la base du Salut accordé par Dieu-Parent.

L'Ofudesaki dit :

Si le Service lui-même est exécuté sans faute,
alors infaillible aussi, le Don du Ciel.
Ofudesaki, X-34

S'agissant du Sazuke, il y a l'Osashizu, prescription divine, suivante qui a été prononcée par la bouche de M. Izo IBURI, après la disparition d'Oyasama :

Jusqu'à maintenant, il y avait des choses que je voulais mais que je ne pouvais pas donner à mes enfants. Or, à partir de maintenant, le temps est venu de vous accorder le Don divin peu à peu. Sachez le distinguer !

Depuis lors, Oyasama a accordé le Don de Sazuke par l'intermédiaire de M. IBURI.

Le 3e point, c'est l'éternité de l'âme d'Oyasama. Oyasama, malgré le fait que nous ne puissions la voir, continue, vivante, à œuvrer au Salut universel.

L'Osashizu dit :

Ecoutez ! J'habite toujours en ce lieu ! Je ne suis allée nulle part. Je ne suis allée nulle part. Je vous demande méditer jour après jour sur le déroulement de la Voie !
(le 17 mai 1890)

La vie de fidèle de Tenrikyô consiste donc à effectuer le Service du matin et du soir, à transmettre l'Enseignement d'Oyasama à ceux qui souffrent à cause de maladie, et si vous êtes yôboku, à administrer le Sazuke en priant pour la guérison. Et menons notre quotidien avec l'esprit du hinokishin. Et une fois par mois, célébrons le Service mensuel !

Le début de ma tâche en tant que le Président du TEC

En mars 2009, j'ai été nommé le Président du TEC. A ce moment-là, je ne savais pas comment rassembler les fidèles éparpillés à travers toute l'Europe, ni la réalité de la Voie en Europe ou bien celles des pays Européens.

Après une réflexion, je suis arrivé à la conclusion que ce n'est pas de propre force que la Voie se développera en Europe.
C'est grâce à l'œuvre de Oyagami et Oyasama que l'Enseignement s'enracinera en Europe, en unissant les fidèles résidant sur le sol Européen.

Et si l'Enseignement d'Oyasama dans lequel je crois ne se trompe pas, il arrivera un jour où tous les êtres humains auront compris la Volonté du Parent qui ne pense qu'à les sauver, car ils sont tous enfants d'Oyagami, ils doivent leur vie à sa Protection.

Alors c'est pourquoi je suis arriver de me consacrer à effectuer le Service en m'appuyant sur Oyagami, avec le soulagement. Le matin et le soir, malgré la distance qui nous sépare, j'ai fait tous mes efforts pour exécuter le Service en imaginant célébrer le Service avec vous tous et en souhaitant votre bonheur.

L'étendue d'Europe et sa diversité

Les 3 ans sont passés vite, et aujourd'hui, je comprends petit à petit l'étendue de l'Europe. J'essaye de vous en expliquer en les divisant les 3 niveaux : ce sont au niveau de la géographie, de la culture et des esprits/cœurs individuels des fidèles résidant en Européen.

Concernant la géographie. Par exemple, Madrid se trouve à peu près 2 heures de vol. Et le billet coûte environs 100 euros. Et je comprends le climat des différents pays. De plus, je sais aujourd'hui qui habite à telle ou telle villes.

Concernant la culture, il faut insister sur la diversité en Europe. L'Europe est riche au niveau de la culture et de son histoire. Et la mentalité est aussi variée. Il est très important de la comprendre, mais ce n'est pas facile.

Je voudrais continuer avec ce sujet en parlant des Français. Il me semble que les Français ont tendance à donner la valeur pour la liberté et le caractère individuel. Autrement dit, ils veulent mener leur vie avec leur propre volonté et leur propre initiative pour réaliser leur propre bonheur.

Le dernier point, c'est l'élargissement d'Europe au niveau de l'esprit/cœur individuel des fidèles.

Pendant ces 3 ans, j'ai eu la chance de rencontrer de nombreuses personnes et j'ai compris la diversité leur cœur.

J'ai compris par exemple :

Comment ils gagnent leur vie, ce qu'ils mettent en valeur, leurs joies et leur souffrance… Ce que l'Enseignement de Tenrikyô représentent pour eux.

Bien sûr, je me trouve aujourd'hui au point d'entrer devant la porte d'entrée de l'esprit/cœur des fidèles.

C'est ma grande joie de vous avoir rencontré en Europe.

Ainsi, j'ai compris petit à petit, avec ma propre expérience, l'étendue d'Europe et sa diversité.

La partie commune des hommes et le Salut de la manière de Tenrikyô

Nous savons la diversité d'Europe et la mentalité différente de chaque personne. Mais il y a quelque chose que nous avons tous en commun :
C'est le plaisir de recevoir le soutien quand nous nous trouvons dans la difficulté.

Et à mon avis, la joie des fidèles de Tenrikyô est de voir la joie des autres. Qu'est-ce que le vrai Salut de l'Enseignement, si ce n'est l'état d'esprit de ceux qui aiment voir les autres avancer vers le bonheur. C'est dans l'acte de donner satisfaction aux autres ou bien dans celui de porter son soutien en faveur des autres que nous trouvons la joie et notre propre bonheur.

On trouve dans l'Okakisage : « Celui qui sauve autrui agit en vertu de la véritable sincérité et en sauvant il se sauve lui-même. »

Sachons sauver les autres pour nous sauver nous-même !! Au fur et à mesure en aidant et en sauvant les autres, nous pouvons balayer nos poussières mentales et notre désir d'être sauvé se transformera petit à petit en souhait de sauver les autres. Quant à Oyagami, en nous regardant avec joie, il manifeste de plus en plus sa Protection merveilleuse. Voilà le grand itinéraire vers le bonheur de ce monde où Oyagami veut nous voir réaliser la Vie de Joie.

Et enfin, le vrai salut de Tenrikyô, c'est de guider les gens qui cherchent leur propre bonheur vers la voie d'Oyasama où l'on vit en souhaitant le bonheur et le salut des autres.

Et il est idéal d'effectuer le Service ainsi que l'administration du Sazuke en ayant la volonté de sauver les autres.

Le Salut et la manière de vivre avec son initiative

Il est enseigné qu'Oyagami nous accorde sa Protection à la mesure de notre cœur, mais pas à la mesure de notre demande. Si notre souhait s'identifie avec le souhait du Parent, nous pouvons mener notre vie comme nous voulons. Notre demande se réalisera si notre cœur se conforme à la volonté d'Oyagami.
Au moins, nous pourrons saisir la Volonté du Parent qui ne pense qu'à nous sauver.
Voilà je pense que c'est la vie idéale pour ceux qui veulent mener la vie avec leur propre volonté comme les Français.
Et d'ailleurs, Oyagami nous accorde le libre usage du cœur.

L'aide mutuel et le caractère personnel

Il y a plusieurs moyens de donner satisfaction aux autres, de les aider et de les sauver. Dans ce domaine, on peut développer son caractère.

Voici un exemple :

Ma femme aime faire la cuisine, c'est pourquoi elle peut donner satisfaction avec la cuisine. Et heureusement personne ne me demande de préparer la cuisine. Quant à moi, j'aime les sports et les enfants. Quand j'étais au Japon, le dimanche, j'ai enseigné le rugby aux enfants. Les enfants, ainsi que leurs parents, étaient tous très contents.
Je voudrais dire que j'aime le nettoyage, car je nettoie à la Gare de la Croix de Berny. Mais je ne peux pas vous dire parce que vous connaissez combien mon bureau est propre...

Et si, lors de l'entraînement du rugby, j'exprime mes remerciements à Oyagami à qui je dois ma vie, donc enseigner le rugby devient le hinokishin.

Il y a le chemin de Tenrikyô pour que nous puissions mener notre vie de notre propre initiative en profitant de notre caractère.

40e Anniversaire du TEC et le Discours du Shimbashira

En septembre 2010, nous avons célébré le 40e Anniversaire de la fondation du TEC. La veille de l'Anniversaire, nous avons fait la répétition du Service et le résultat était mauvais !! Mais le jour de l'Anniversaire, en ayant le Shimbashira comme « Centre », nous avons pu effectué le Service à l'unisson des cœurs !!! C'était un Service très dynamique et harmonieux. C'est un beau souvenir, l'un des trésor de ma vie.

J'ai appris : « il est important de nous unir autour du Parent, et cela provoque l'énergie merveilleuse !! »

Nous avons écouté le discours du Shimbashira et il a parlé de la valeur du centre missionnaire de Tenrikyô :

Je vous rappelle maintenant que le centre missionnaire a deux grands rôles à assumer : servir de « clé de voûte du fertilisant-améliorant » et d'« axe régional » pour la Voie du Salut.

Et il nous a dit :

Que ce soit en tant que modèle de la Vie de Joie ou en tant que dôjô pour la Voie du Salut, l'importance du centre ne réside pas dans l'aspect physique de l'édifice, mais dans son aspect spirituel donné par les personnes qui y habitent et qui le fréquentent avec un cœur débordant de joie.

Ce centre est dédié à Oyagami et Oyasama.
Il est tout à fait normal que l'on veuille s'y réunir, car nous nous trouvons dans la maison natale. Pendant les 3 ans, grâce à la Protection du Parent, j'ai pu recevoir beaucoup de gens ici en recevant vos aides et votre collaboration.

Ma joie est de vivre avec nombreuses de personnes dans la joie. Je suis très heureux de réaliser une partie du souhait du Shimbashira ainsi que mon plaisir. Je suis persuadé qu'Oyagami et Oyasama sont aussi contents de nous voir. Mais peut-être Oyasama nous demande de parler un peu plus de Dieu-Parent, tout en buvant du très bon vin français.

Et il y a un Osashizu, Prescription divine comme suite :

C'est dans la jubilation de tous qu'il y a la vraie joie. Là où l'on se réjouit dans son petit coin au prix de la souffrance des autres, il ne peut y avoir de véritable joie.
(le 11 décembre 1897)

C'est un Osashizu très important pour moi parce que j'ai cette tendance négative.

De toute façon, je suis très heureux de m'occuper des affaires du TEC dont le but correspond à ma propre joie.

A ce propos, je vais quitter ce centre à la fin de février. C'est donc le dernier discours pour moi. En profitant de cette occasion, je voudrais exprimer mes remerciements y joignant ma femme. 3 ans ne sont pas longtemps mais nous avons vécu un moment plein et joyeux.

Ma femme et moi voulons continuer de remplir nos tâches encore 2 mois pour qu'à ce centre « Montrer l'exemple de la Vie de Joie consiste à permettre aux gens de goûter, au sein du centre missionnaire, à cette ambiance qui s'en dégage et qui s'accorde avec la volonté divine. » C'est le souhait du Shimbashira, notre parent.

Je vous remercie de votre attention.