Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de mai '17

Masaaki TSURUTA (Chef de Tenrikyo Nagoya-Paris)

Comme vous le savez bien, il y a dans l'Enseignement de Tenrikyô ce que l'on appelle les 3 écrits sacrés, à savoir l'Ofudesaki, le Mikagura-uta et l'Osashizu. Aujourd'hui, je voudrais vous parler plus particulièrement de l'Ofudesaki.

l'Ofudesaki est l'ouvrage dans lequel Oyasama elle-même a retranscrit au fil du pinceau les pensées d'Oyagami, et contient à ce titre les principes les plus importants de la doctrine de Tenrikyô. Il s'agit d'un recueil de 1711 versets sous forme de poèmes, rassemblés en 17 chapitres. On dit qu'il a été écrit pendant une longue période de 13 ans, de 1869 à 1882. Il y a dans l'ouvrage des Anecdotes sur la Vie d'Oyasama un épisode nous relatant « Comment fut dicté l'Ofudesaki ». Laissez-moi donc vous le présenter.

22, Comment fut dicté l'Ofudesaki

« Dieu m'a ordonné : « le pinceau, le pinceau, prends le pinceau ! » Et c'est ainsi que j'ai pris le pinceau pour la première fois à l'aube de l'année de mes soixante-douze ans et ma main s'est mise à courir toute seule. C'est Dieu qui du ciel agissait. Quand ce qui devait être écrit, était écrit, ma main s'engourdissait et ne pouvait plus remuer. »

Comme cette anecdote nous le montre, l'écriture de l'Ofudesaki est le résultat de la révélation divine.

Pour ce qui est de savoir à quoi correspond l'Ofudesaki, cela est expliqué à l'intérieur même de l'écrit sacré à travers les versets suivants :

Ce monde est régi par la Loi.
Je régirai toutes choses par la loi de mon chant.(1-21)

Ce n'est ni par la force ni par la parole
mais par le fil du pinceau que je régirai(1-22)

Tout sur cette terre constitue un univers régi par la logique d'Oyagami. Il nous en détermine la signification et la raison à travers les versets de l'Ofudesaki, ouvrage sacré qui nous éclaire sur le monde d'Oyagami non pas à travers les gestes ou la parole, mais au fil du pinceau.

En pratique, la lecture de l'Ofudesaki nous permet de comprendre le profond dessein d'Oyagami lors de la création des hommes, ainsi que le processus concret qui l'a accompagné ; et en nous permettant également de nous rapprocher de sa volonté concernant le service, d'en apprendre davantage sur la protection divine ainsi que sur ce que doit tendre notre utilisation de cœur au quotidien, on peut considérer cet écrit sacré comme étant le meilleur point d'ancrage de notre foi.

A l'époque où a débuté l'écriture de l'Ofudesaki, la situation d'Oyasama était la suivante : le don pour l'accouchement aisé servait de porte d'entrée pour la Voie, avec de plus en plus de personnes se rassemblant autour d'Oyasama, qui petit à petit commençait à enseigner le service. Le Don du Sazuke était par la suite accordé aux gens, et un lieu pour le service enfin construit. De nombreuses personnes rendaient visite à la Résidence. Dans le même temps se faisaient sentir les premières persécutions venant des sanctuaires shinto et des temples bouddhistes, avec Oyasama qui réalisait pour la première fois le jeûne. C'est dans cette atmosphère oppressante, où les attaques contre elle devenaient de plus en plus fortes, que l'écriture de l'Ofudesaki a commencé. Elle s'est faite sur une période de 13 ans, mais ce n'est qu'en 1928 que l'ouvrage a été publié officiellement dans un format unique comme aujourd'hui. Depuis la fin de son écriture, 46 années se sont écoulées pendant lesquelles l'ouvrage n'a pas pu être publié. Si la publication a pris autant de temps, c'est que pendant un moment, l'Ofudesaki avait été officiellement déclaré comme disparu. En fait, nos devanciers de l'époque, qui s'occupaient de retranscrire les écrits à la main, avaient été vus par un agent de police qui par la suite allait leur infliger une convocation à laquelle ils devaient se rendre avec l'Ofudesaki. Mais par crainte de se voir l'ouvrage confisqué par les autorités, ils ont déclaré l'avoir jeter au feu, et donc ne plus l'avoir. C'est pourquoi l'Ofudesaki n'existait plus de manière officielle à ce moment là. Cet épisode nous montre à quel point nos devanciers de l'époque étaient prudents et attentifs dans la conservation de ces écrits qu'ils considéraient comme le fondement de l'enseignement.

Je voudrais maintenant que nous nous penchions sur le contenu de l'Ofudesaki, et tout particulièrement aujourd'hui sur le début du 1er chapitre, qui nous éclaire sur la signification du commencement de la Voie, ainsi que sur le dessein d'Oyagami à ce moment là.

Les huit premiers versets de l'Ofudesaki sont quasiment identiques à ceux du Yorozuyo. Même si les paroles divergent un peu, on voit bien que ces huit premiers versets de l'Ofudesaki constituent la base du Yorozuyo.

Embrassant du regard toutes les terres et tous les temps
Personne, il n'y a personne qui m'ait compris.(1-1)

Rien d'étonnant : je ne me suis pas fait entendre.
Comment alors saurait-on quoi que ce soit ?(1-2)

Cette fois, moi, Dieu, je me révèle dans le visible
Et sur tout dans le moindre détail je donne à entendre.(1-3)

Ce lieu est dit être la demeure divine du Jiba en Yamato.
Mais qui en saurait l'origine ?(1-4)

Quiconque l'entendra dans ses moindres détails
En aura la nostalgie.(1-5)

Qu'on veuille l'entendre et qu'on vienne à moi :
La cause première de toutes choses, je la donnerai à entendre.(1-6)

Si Dieu paraît et fait la lumière sur tout
Le cœur entier du monde s'exaltera.(1-7)

Puisque je pousse au prompt Salut pour tous
Je commence à exalter le cœur du monde.(1-8)

Au début de ces versets, il commence par se plaindre en exprimant son désappointement : « durant tout ce temps depuis le commencement de ce monde jusqu'à aujourd'hui, en regardant ce lieu constitué par l'ensemble de la terre, je n'ai trouvé personne qui ait compris la volonté d'Oyagami. » Dans le même temps, il poursuit en prenant acte de cette situation : « c'est tout à fait naturel, car ne leur ayant rien enseigné jusqu'à maintenant, qu'est-ce qu'il y a d'étrange à ce qu'ils ne comprennent pas ? »

En même temps que le point de vue d'Oyagami s'oriente vers les gens du monde entier, on ressent fortement la grandeur de la véritable intention qu'il porte en tant que parent de l'humanité.

Dans le 3ème verset : « Cette fois, moi, Dieu, je me révèle dans le visible », on nous décrit le moment où, le 26 octobre 1838, Oyagami a pour la première fois fait son apparition sur cette terre en faisant d'Oyasama son Temple. Puis « sur tout dans le moindre détail », toute chose nous a été enseigné.

Il me semble que ces 3 premiers versets sont d'une extrême importance, dans le sens où ils nous dévoilent l'état de cœur d'Oyagami ayant amené au commencement de la Voie.

Ils ont été écrit en 1869, à savoir, 32 ans après le commencement de la Voie.

Nos devanciers de l'époque qui n'avaient pas une compréhension claire des intentions originelles d'Oyagami concernant les débuts de la Voie, ont pu trouver dans ces versets de quoi éclairer leurs interrogations.

Il est dit ensuite : « Ce lieu est dit être la demeure divine du Jiba en Yamato », ce qui signifie que le Jiba en Yamato est le lieu dans lequel se trouve Dieu.

« Mais qui en saurait l'origine ? » Car effectivement, même si les gens savaient que le Jiba était le lieu de résidence de Dieu, ils n'avaient aucune idée de l'origine et des raisons expliquant cela. On peut penser que ce verset nous enseigne qu'à ce moment là, le terme « Jiba » avait déjà été expliqué dans les paroles du service, mais que comme la « détermination du Jiba » est un événement survenu ultérieurement, les gens de l'époque n'avaient pas une compréhension précise de cela.

Dans le verset suivant : « Quiconque l'entendra dans ses moindres détails », on parle ici de l'origine. Autrement dit, quiconque fera une écoute précise de l'origine de ce monde et de la création des hommes « En aura la nostalgie », à savoir qu'en comprenant que le « Jiba » représente le berceau du genre humain, quiconque éprouvera de l'attachement pour ce lieu et en aura la nostalgie. Je pense que les personnes ayant déjà effectué leur retour au Jiba comprennent parfaitement le sens de ces paroles, et que quel que soit notre âge, nous sommes empreints de nostalgie et d'une tranquillité de cœur quand il s'agit d'évoquer l'endroit où nous sommes nés et dans lequel se trouve nos parents. Ce verset nous enseigne que ces sentiments et le « Jiba » sont une seule et même chose.

Dans le 6ème verset :

« Qu'on veuille l'entendre et qu'on vienne à moi :
La cause première de toutes choses, je la donnerai à entendre. »

Il nous explique ici qu'il enseignera la cause première de toutes choses à toute personne qui souhaite entendre l'histoire de l'origine. En fait, l'Ofudesaki contient des explications détaillées à propos du récit de la création, des 10 fonctions protectrices d'Oyagami et des poussières mentales qui s'accumulent dans le cœur.

Dans le 7ème verset : « Si Dieu paraît et fait la lumière sur tout, Le cœur entier du monde s'exaltera », ce qui signifie que si Oyagami fait son apparition sur cette terre et que par l'intermédiaire d'Oyasama il donne une explication précise sur toutes choses, alors les gens du monde entier en auront leur cœur exalté. Autrement dit, il nous enseigne que cet éclaircissement divin va exalter le cœur de chacun, et les faire déborder de joie et d'allégresse.

Pour terminer: « Puisque je pousse au prompt Salut pour tous, Je commence à exalter le cœur du monde ». Ce verset nous explique qu'Oyagami est impatient dans son envie de porter secours de manière égale à tous les êtres de ce monde, et que pour cela il va exalter le cœur de tous. En faisant connaître rapidement la volonté d'Oyagami, les gens pourront ainsi disposer d'un cœur joyeux et exalté.

Ces 8 premiers versets de l'Ofudesaki nous permettent de saisir très clairement la volonté d'Oyagami. Tout d'abord faire connaître les intentions divines qui ont motivé la création des hommes et de ce monde, provoquant ainsi la nostalgie de tous pour le Jiba, suivi d'une exaltation générale des cœurs. Ces versets nous indiquent que c'est dans cet ordre que va s'entreprendre la matérialisation d'un monde de joie.

« Un cœur exalté », est-ce que vous tous, arrivez toujours à disposer d'un cœur exalté ? Si je m'en réfère à mon expérience personnelle, je dois dire qu'il est très difficile de garder une telle disposition de cœur au quotidien, lorsque les choses ne tournent pas comme nous le souhaiterions. Tout cela parce que nous accordons toujours la plus grande importance à notre propre personne, et que nous ne parvenons pas à nous réjouir quand la tournure des événements ne nous convient pas. Avec une utilisation de cœur pareille, nous ne pouvons pas bénéficier de l'exaltation que nous procure Oyagami. Il nous a été enseigné qu'il s'agit là d'un cœur assombri par les poussières. A tout moment et dans n'importe quelle situation, il faudrait que nous puissions aborder les choses avec un cœur exalté. Nous devons toujours faire en sorte de disposer d'un cœur joyeux, de faire les efforts de balayer nos poussières, d'avoir une réflexion sur l'utilisation que nous faisons de notre cœur, et d'exprimer au quotidien notre reconnaissance envers Oyagami lorsque nous effectuons le service.

Dans la croyance Tenrikyô, le fait d'aborder à tout moment les choses avec entrain et exaltation constitue la première marche en avant. Puis, le fait de toucher du doigt la véritable intention d'Oyagami va engendrer un sentiment de reconnaissance qui va exalter notre cœur. De plus, effectuer le service nous permettra de nous exalter davantage encore.

Oyagami nous enseigne que c'est comme cela, le cœur exalté, que les gens du monde entier doivent avancer sur la Voie menant à la Vie de joie.

Si les cœurs vont s'exaltant toujours plus,
le monde sera plein d'abondance et de prospérité.(1-9)

Dans ce verset de l'Ofudesaki , la promesse nous est faite que nous pourrons bénéficier de la merveilleuse protection si chacun de nous s'applique à avoir un cœur exalté.

Je vous ai parlé aujourd'hui des 8 premiers versets de l'Ofudesaki, qui nous révèle la signification du commencement de la Voie et nous ouvre les yeux sur la profonde intention qui animait alors Oyagami. Ainsi, je voudrais que nous tous, fidèles, fassions en sorte de rechercher au quotidien cette volonté d'Oyagami, de nous familiariser avec l'Ofudesaki, et de traverser chaque jour et chaque moment avec encore davantage d'exaltation.

Merci pour votre attention.