Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de juillet '19

Katsufumi SHINODA (Chef du Tenrikyo La Seine)

Le Dieu-Parent, Oyagami Tenri-Ô-no-Mikoto, que nous prions tous les jours, est le Dieu originel et véritable qui a créé ce monde et les hommes à partir du néant. Pourquoi a-t-il créé l'homme? Afin de se réjouir avec lui en le voyant mener une Vie de Joie. Alors, qu'est-ce que la Vie de Joie?

Dans l'Ofudesaki, les paroles d'Oyagami écrites par l'intermédiaire d'Oyasama, fondatrice de Tenrikyô, il y a le verset qui suit :

Si Tsukihi a entrepris la Création de l'homme,
c'est pour le voir dans l'excursion joyeuse de sa vie.(Ofudesaki XIV, 25)

Le terme « excursion », avec cette connotation plaisante de promenade, indique qu'Oyagami a donc eu l'idée de créer l'homme pour se réjouir avec lui en le voyant vivre la joie au cœur, comme s'il partait en promenade.

Le moment où on peut facilement être joyeux, c'est quand tout marche comme on le souhaite. Par exemple, quand son équipe de football préférée gagne un match, quand quelqu'un vous félicite pour ce que vous avez fait, ou alors, quand la personne que vous aimez éprouve le même sentiment envers vous. On peut facilement trouver d'autres exemples.

Par contre, quand l'équipe de football que vous soutenez perd le match, ce n'est pas drôle. Il se peut que certaines personnes violentes veuillent manifester leur colère en détruisant tout et n'importe quoi ou en blessant d'autres personnes. Ou quand quelqu'un ne reconnaît pas ce que vous avez fait, vous pouvez être déçu ou bien fâché et vous plaindre que personne ne vous comprend. Ou alors, quand vous apprenez que la personne que vous appréciez ne vous aime pas, vous pouvez passer la journée à pleurer. Certains peuvent mener une vie de désordre à cause de ce chagrin. Pire encore, ils blessent autrui ou même tuent la personne aimée. Dans ces cas là, nous sommes bien loin de la Vie de Joie.

Tout le monde peut se réjouir quand tout marche bien. Mais ce qu'Oyagami souhaite, c'est que l'on se réjouisse même dans les circonstances difficiles.

Je vous ai dit que l'on doit toujours se réjouir, mais cela ne signifie pas de se réjouir seul, ce ne serait pas convenable. Oyagami dit ceci :

[…] C'est dans la jubilation de tous qu'il y a la vraie joie. Là où l'on se réjouit dans son petit coin au prix de la souffrance des autres, il ne peut y avoir de véritable joie.(Osashizu du 11 déc. 1897)

La Vie de Joie, qu'Oyagami souhaite, est donc difficile à réaliser si chacun vit comme il l'entend sans penser à autrui.

Mais est-il vraiment possible que tous les hommes du monde entier vivent à jamais dans la joie?

Oyagami dit « Oui », parce qu'il a créé l'homme ainsi. Oyagami a révélé la vérité de la Création de l'homme par l'intermédiaire d'Oyasama, et nous a enseigné la Voie qui mène à la Vie de Joie.

Oyagami est le Dieu qui a créé ce monde et nous, les êtres humains. Oyasama a dit :

« Avoir foi en Dieu, c'est tout pareil à avoir foi dans ceux qui t'ont donné le jour. Et c'est comme ça que la vraie foi devient possible. »

Ainsi comme Oyagami dit :

Pour Dieu, tous les êtres de la terre sont ses enfants.
Qu'ils me voient tous comme leur Parent !(Ofudesaki IV, 79)

Nous sommes ses enfants chéris et pour nous, Oyagami est le parent véritable. Il dit également :

Jour après jour, ma seule préoccupation de Parent
est de trouver les moyens de vous sauver.(Ofudesaki XIV, 35)

C'est-à-dire que pour Oyagami, les êtres humains du monde entier sont également tous ses enfants sans exception, où qu'ils soient, et quelqu'ils soient. Il cherche toujours les moyens de les sauver pour leur faire mener une Vie de Joie.

Un des enseignements importants de cette Voie, est le principe de la « chose prêtée-empruntée ». Le corps que nous utilisons habituellement sans faire attention n'est pas quelque chose qui nous appartient en propre mais un prêt d'Oyagami; autrement dit pour nous, un emprunt à Oyagami. Seul notre cœur nous appartient.

Oyagami dit qu'il ne prête pas de corps qui tombe malade; seul l'utilisation du cœur en est la cause. Quand on réfléchit à notre niveau d'homme, il suffit de nous demander si Oyagami nous fait naître avec un corps malade. Pendant les quarante-et-une semaines de la grossesse, y aurait-il un parent qui souhaiterait que son nouveau-né ait une quelconque maladie? Bien entendu, aucun. La pensée d'Oyagami est donc semblable à la nôtre ; nous qui sommes soucieux de nos enfants.

Oyagami dit :

La source des tourments est dans votre cœur.
Il ne faut vous en prendre qu'à vous-mêmes.(Hymne X, 7)

Ou encore, comme il est dit :

Tant que chacun ignorera que son corps est un emprunt,
il ne comprendra rien à rien.(Ofudesaki III, 137)

Si on ne connaît pas le principe de la « chose prêtée-empruntée », il est impossible de saisir la volonté d'Oyagami présente dans toutes sortes d'événements qui se déroulent autour de nous. Dans ce cas aussi, il est difficile de comprendre les principes fondamentaux de l'univers. En fait, je pense que ce principe de la « chose prêtée-empruntée » peut être comprise par l'intellect mais le plus difficile est de l'assimiler au niveau spirituel.

Il se passe diverses choses autour de nous, parfois comme on l'espère, mais le plus souvent, autrement. Si vous ne vous découragez pas pour autant et que vous saisissez la volonté d'Oyagami transmise dans cet événement, vous trouverez la lumière dans votre cœur. Pour cela, il faut nous arrêter à notre propre imagination ou pensée, et réfléchir absolument en la confrontant à l'enseignement laissé par Oyasama.

Oyagami nous avertit des utilisations de cœur qui vont à l'encontre de sa volonté en les comparant à de la poussière pour que nous puissions comprendre aisément. D'ordinaire, la poussière est si fine qu'il suffit d'un seul souffle pour la faire s'envoler. Plus nous l'enlèverons vite, plus tout sera facile à nettoyer. Mais si par inadvertance nous la laissons s'accumuler, elle finira par former une crasse dont nous ne pourrons plus venir à bout.

La disposition spirituelle contraire à la volonté d'Oyagami qui souhaite voir se réaliser la Vie de Joie, est expliquée sous la forme de huit poussières : la mesquinerie, la convoitise, la haine, l'égoïsme, la rancune, la colère, l'avidité et l'orgueil. Et en plus de cela, Oyagami nous prévient également de son aversion pour le mensonge et la flatterie.

Même si l'homme essaie d'éviter ces utilisations de cœur, il en va toujours ainsi : l'homme a tendance à tomber dedans. Je pense que souvent, il nous arrive d'utiliser inconsciemment notre cœur à mauvais escient.

Cependant, Oyagami ne dit pas qu'il nous inflige une punition, même si notre disposition spirituelle est voilée par toute cette poussière. Pour ne pas qu'elle finisse à être difficile à enlever, il nous suffit de balayer continuellement jour après jour ces poussières amoncelées dans notre cœur.

Et pour nettoyer notre cœur, Oyagami nous a enseigné le Service. En le pratiquant tous les matins et tous les soirs, nos poussières mentales amoncelées chaque jour sont balayées par Oyagami.

Ce Service est également exécuté pour demander la guérison d'une maladie ou d'une blessure, et pour prier à la paix dans le monde.

Il y a autre chose qu'Oyagami nous enseigne et nous accorde : c'est le Sazuke, Don du ciel. Ceci est exécuté surtout sur les malades ou les blessés pour prier à leur guérison.

Ce Sazuke, on ne peut pas l'exécuter sur soi-même.

Dans notre Voie, la plupart des personnes sont venues dans l'espoir d'être sauvé. Mais lorsqu'elles écoutent du fond de leur cœur l'enseignement divin, elles reçoivent dans un premier temps le Sazuke pour sauver les autres. Le Sazuke ne peut être administré sur soi-même. A prime abord, vous pouvez trouver cela injuste, mais c'est là que ce manifeste la volonté profonde d'Oyagami. D'ailleurs, comme Oyagami le dit :

Du plus profond du cœur, réfléchissez pour comprendre :
celui qui sauve autrui est sauvé lui-même.(Ofudesaki III, 47)

Le Salut individuel n'a pas d'aboutissement dans cet enseignement. C'est en sauvant autrui que l'on est sauvé.

On est content lorsque notre désir est satisfait. Mais la joie n'est-elle pas plus grande quand quelqu'un d'autre est content de ce que vous avez fait ? Je crois que c'est le cas de tout le monde sur cette terre, parce qu'Oyagami a créé l'homme ainsi. Par nature, les êtres humains ont été créés de manière à être capable de mener une Vie de Joie. Si on ne peut pas, c'est qu'il y a de la poussière qui s'est amoncelée dans le cœur. Mais si on l'enlève, cela devient accessible à tous.

Lorsque vous êtes préoccupés uniquement par vos propres affaires, soucieux uniquement de votre intérêt, votre cœur s’obscurcit. Si vous conservez un cœur ouvert et réceptif, et que vous pensez à sauver autrui, vous pourrez toujours vivre la joie au cœur.

Je vous remercie de votre attention.