Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de mars '10

Masaaki TSURUTA (Chef de Tenrikyo NAGOYA-PARIS)

Je suis très heureux d'avoir effectué avec vous le service mensuel du mois de mars. Maintenant, permettez-moi de vous faire un bref discours.

Avant de commencer mon discours, je voudrais tout d'abord rendre hommage aux victimes de séisme dont le nombre remonte plusieurs centaines de milliers, en Haïti et au Chili. En France aussi, il y a tout juste deux semaines, la vie de 50 et quelques personnes ont été emporté par la violente tempête, notamment dans la région de Vendée.

Je prie Oyagami pour que ces villes ravagés par les catastrophes naturelles reconstituent le plus tot possible, et les habitants retrouvent leurs vies plus sereines.

A propos, dans le discours de Monsieur le Shimbashira lors de grand service de janvier dernier, il encourage à tous les Yoboku et fidèles par ces mots : « A l'heure actuelle, le rôle de Yoboku doit être extrêmement important. »

Nous, les fidèles et Yoboku, qui ont appris l'Enseignement d'Oyasama, qu'est-ce qu'on pourra apporter dans cette société, comment et sous quelles formes doivent–on réaliser? J'aimerais maintenant répondre à ces questions.

Dans le chapitre 9 de la Doctrine de Tenrikyo intitulé « Yoboku » , on y trouve un passage comme ceci :

« La mission du Yoboku est de sauver l'humanité. Elle consiste d'abord, une fois qu'on s'est bien pénétré da la Loi du Ciel, à « exhaler le parfum », c'est-à-dire, à transmettre la parole de Dieu et la vérité de l'Enseignement en donnant pour exemple sa propre vie.  L'étape suivante réside dans le désir de voir les autres sauvés, leur transmettre en toute sincérité le don de Sazuke par lequel se manifesteront les fruits du Salut merveilleux. »

Comme il explique que tout doit être commencer par la pratique de l'Enseignement.

Alors, qu'est ce que cela signifie concrètement la pratique de l'Enseignement.
L'enseignement d'Oyasama est basé sur la vérité de la création de ce monde et de l'homme et elle a également révélé notre Parent véritable. Donc, nous sommes tous enfant d'Oyagami, nous, l'hommes, nous sommes tous frères et soeurs. Puisque nous sommes tous frère et soeurs, nous devrons tendre la main les uns pour les autres et devrons vivre dans l'esprit de l'entraide. Pourtant, à l'heure actuelle, malheureusement, même dans la famille, la querelle, la rancune, la colère ne s'arrêtent pas et les liens familiales sont en train d'affaiblir. Et les gens cherchent uniquement leur intérêt, ils se blessent entre eux. C'est cela la réalité d'aujourd'hui.

Voici donc, ce que nous devons mettre en pratique, c'est de mener notre vie quotidienne avec l'esprit de l'entraide.

Je vous propose maintenant les trois points essentiels à fin de mettre en pratique l'entraide.

  1. Etre attentif à ceux qui se passent autour de nous.
  2. Rendre service aux gens dans la mesure de nos possibilités.
  3. Se réjouir nous-même.

Etre attentif à ceux qui se passent autour de nous.

Comme je vous ai dit plus haut, depuis le début de cette année, les dégâts causé par les catastrophes naturelles sont succédé partout dans ce monde, et à la télé, on diffuse souvent les images terrifiants. Je suis profondément touché par ces images en regardant la télé. 

Je vient de dire que « Je suis profondément touché ». J'ai su cette réalité de conséquence vraiment grave, parce que je l'ai regardé à la télé. Dans la vie quotidienne, cela ne vous arrive pas que la réalité qui se passe autour de chacun, ne parvient pas jusqu'à votre cœur, même si nous croyions le regarder. C'est parce que notre cœur n'est pas ouvert à tout moment.

L'année dernière, je suis allé à Tokyo et à la gare de métro, j'ai rencontré une scène comme suit :

Sur un très long escalier, une jeune femme descendait pas à pas avec la poussette. Et à ses côtés, la foule de gens descendait également et l'a dépassé comme si rien ne se passait. Personne ne donnait la main pour aider cette jeune femme. Quand j'ai vécu cette petite scène, je me sentait un choc. Mais après réflexion, j 'ai compris que ce n'est pas par manque de bonne volonté de ces gens, mais plutôt, ils ne voyait pas la réalité, et cela ne parvenait pas jusqu'à leur cœur. C'est donc évident qu'il ne puisse réagir pour l'aider.

Je pense que les nombreuses situations semblables à cette exemple peuvent nous arriver. La première pas de l'entraide, c'est d'ouvrir notre esprit à l'extérieur, et de capter la réalité qui se passe autour de nous.

Rendre service aux autres dans la mesure de nos possibilités.

Une fois que la réalité parvient à notre cœur, l'étape suivante, c'est de réfléchir à ce que nous pourrions apporter dans la mesure de nos possibilités. Mais il ne s'agit pas une grande activité, mais au contraire, commençons par de petites gestes banals de la vie de tous les jours.  Dans l'exemple de métro à Tokyo, il suffit de donner une petite aide à porter la poussette.

M. Izo IBURI, nommé le titre de Honseki, transmetteur de la volonté d'Oyagami après la disparition d'Oyasama, a reçu les « trois trésors » par Oyasama. « réveil matinal, honnêteté, labour ». Et pendant toute sa vie, il avait gardé ces trois mots comme trésors de vie et se consacrait dans son service dévoué pour la Voie. Il venait tous les jours à la résidence d'Oyasama à pieds, en chemin, quand il voyait le poutre d'un pont cassé, il réparait. Et quand il trouve un flaque d'eau, il nettoyait sans être demandé par qui que ce soit. Comme cette exemple, nous pouvons commencer notre acte d'entraide quotidienne par de petites choses qui se trouve partout autour de nous. 

Par exemple, « céder la place aux personnes âgé dans le métro », « ramasser les canettes jetés», « écouter la personne qui est dans la difficulté » etc.… En enlevant la barrière de nos différents obstacles résidant dans notre coeur, on pourra ainsi rendre service aux autres, c'est à dire, l'entraide.

Se réjouir nous-même

Le troisième et dernier point essentiel, c'est de vivre dans la joie, se réjouir de la vie nous-même, par la suite, cette joie de vivre doit être transmettre aux gens autour de nous. Cette acte n'est nullement difficile à pratiquer, mais ni si facile que nous croyons.

Dans notre vie de tous les jours, nous rencontrons, faire face à des circonstances vraiment diverses. Quand nous-même, tombons malade, ce ne serait pas facile de se contenter de la situation. Et quand nous faisons face à des situations incorrectes, il est évident que nous obscurcissions notre cœur. Pourtant, pour pratiquer l'entraide il est indispensable d'avoir un cœur ouvert et lumineux, comme je vous ai parlé plus haut.

Afin d'éviter de tomber dans l'obscurité, je vous propose de petite exercices quotidiennes de votre coeur.  C'est tout simple. Avant de dormir, vous faites un retour sur votre journée. Vous dites « Ce matin, il faisait beau. Mais en arrivant au bureau, le directeur m'a grondé de ma faute. A déjeuner, le repas était délicieux. Dans le métro de retour à maison, il était rempli de gens, je n'ai pu m'asseoir.  Le soir, un amis m'a envoyé un message pour me dire que son état de santé allait mieux. etc…… » . En suite, parmi toute ces événements banals qu'on rencontre vous sélectionnez uniquement des événements plaisants et joyeux. Alors, je crois que vous serez surpris le nombre de situations positives.

Et si vous répéter tous les jours cette méthode, notre cœur s'orient tout seul vers une vie de félicité.

Ainsi le coeur rempli de joie reflète sur d'autres personnes, en ensuite, il pourra en changer à son tour. La vague de joie s'élargir petit à petit dans ce monde.

Je crois que ce travail sur soi même a une grande valeur comme le moyen de l'entraide, autrement dit l'applications de l'Enseignement

Je viens de parler de mes réflexion sur les trois points pour la pratique de l'Enseignement

1.  Etre attentif à ceux qui se passent autour de nous.
2.  Rendre service aux gens dans la mesure de nos possibilités.
3.  Se réjouir nous-même.

Dernière choses aussi importante, c'est qu'il est indispensable de prendre conscience que nous nous appliquions chaque jour l'Enseignement d'Oyasama, et à ce moment là, les trois points essentiels de l'entraide reviennent de nouveau à votre esprit.

Application cette esprit dans notre vie quotidienne, qui valorise votre pratique parce que c'est là où nous vivons.

Cet année est l'année de 40e anniversaire de Tenrikyo Europe Centre. En septembre nous célébrerons la cérémonie en présence de Monsieur le Shimbashira. En cette période préparative, nous commençons ensemble à diriger notre coeur à l'extérieur à fin de réaliser le monde de l'entraide que Oyagami, Dieu-Parent le souhaite.

Je vous remercie de votre attention.