Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service Mensuel de mai '19

Simon PATTERSON (Chef de London Sakurai Fukyosho)

Je suis venu pour la première fois à ce Centre en 1985 pour assister à la Réunion des Yoboku. C'était l'année où ma femme et moi nous nous sommes mariés, il y a 34 ans, juste un an avant que je devienne moi-même Yoboku. Ma femme était venue une fois ici avec sa sœur la même année, après notre mariage au Japon. A cette époque, les réseaux sociaux et les mails n'existaient pas, et par conséquent rencontrer quelqu'un face à face était très important -d'ailleurs cela l'est toujours aujourd'hui encore. J'ai trouvé l'atmosphère tellement positive, les personnes tellement gentilles, cela a eu une grande influence sur mes impressions et mon image de Tenrikyo.

En 34 ans, ce Centre est devenu très important pour moi. Non seulement je me suis fait de nombreux amis, j'ai appris beaucoup de choses et j'ai pris plaisir à participer aux différentes activités, et d'ailleurs, je ressens ici une forte connection spirituelle.

La cérémonie d'ouverture de ce bâtiment en 1990 est l'un des souvenirs les plus marquants à mes yeux. Le Service Assis a été exécuté avec le 3ème Shimbashira et son épouse au centre et moi, j'ai joué le Hyoshigi. C'était un tel honneur pour moi de participer au Service aux côtés du 3ème Shimbashira et de son épouse.

Un autre souvenir marquant est quand le Sanctuaire d'Oyasama a été installé ici en l'an 2000. Ca a été un moment très important pour nous tous, et un vrai tournant dans la Voie en Europe. Avoir le sanctuaire d'Oyasama ici est quelque chose d'extrêmement spécial et j'en suis toujours reconnaissant quand je viens ici. Je me sens plus près d'Oyasama, et elle aussi à nous. Nous sommes très chanceux d'avoir son sanctuaire ici.

J'ai été initié à Tenrikyo à travers ma femme, sa mère et ses grands-parents. Avant que nous nous marions, ils m'ont recommandé d'aller visiter le Jiba. Je me souviens encore aujourd'hui de l'odeur des nouveaux tatamis, l'immense espace, et la sensation d'être de retour à la Maison lorsque je suis entré pour la première fois dans l'Eglise Mère. Des personnes que je n'avais jamais rencontrées me disaient “Bienvenue”, et cela a été une des plus belles expériences que j'ai vécues dans ma vie. Je pense que c'est à ce moment-là que je suis devenu un fidèle de Tenrikyo. J'ai senti une énergie extraordinaire, comme une immense étreinte chaleureuse. C'était un moment magique: Oyasama m'accueillait !

Dans les premiers versets de l'Ofudesaki nous lisons, et dans le Yorozuyo nous chantons:

Ce lieu est dit être la demeure divine du Jiba en Yamato.
Mais qui en saurait l'origine ?

Quiconque l'entendra dans ses moindres détails
en aura la nostalgie.

En tant qu'Anglais, on me demande souvent ce que j'aime en particulier dans le Tenrikyo. Pour moi, Tenrikyo est une religion pure et unique, et je me sens proche de cette religion pour plusieurs raisons.

Premièrement, Dieu-Parent a transmis l'Enseignement à travers la bouche d'une femme japonaise âgée. Ceci est quelque chose de vraiment exceptionnelle pour moi.

Deuxièmement, Dieu-Parent, à travers Oyasama, nous a enseigné que nous sommes tous les enfants de Dieu, et que nous sommes tous égaux à ses yeux. Que nous soyons homme ou femme, jeune ou âgé, issu des hautes montagnes ou des bas vallées, n'importe où dans le monde.

Troisièmement, on nous enseigne que notre corps est une chose prêtée par le Dieu-Parent, que seulement notre cœur est à nous, et que la façon dont on utilise notre cœur influence notre propre destin. C'est une chose à laquelle nous nous devons de penser constamment.

Quatrièmement, on nous enseigne qu'en sauvant autrui on se sauve nous-même, que nous devons penser et aider les autres au lieu de ne penser qu'à soi-même et que nous devons être “le sage du village” répandant l'Enseignement dans notre quotidien.

Cinquièmement, nous devons respecter les autres religions et leurs endroits de rassemblement. En effet, l'accident récent de la Cathédrale de Notre-Dame en plein centre de Paris est une vraie tragédie.

Sixièmement, l'Univers entier est le corps de Dieu, and c'est pour cela que non seulement nous faisons parti de Dieu mais tout ce qui nous entoure l'est aussi. Ce que nous mangeons et buvons sont tous une partie de Dieu.

Septièmement, nous les êtres humains sur cette Terre nous nous trouvons au sein de la Lune et du Soleil, mais aussi de Dieu-Parent et Oyasama.

Huitièmement, nos cœurs étaient originellement joyeux, plein de reconnaissance, bienveillant et vivant en harmonie. Nous avons été créés par Dieu-Parent afin de mener une Vie de Joie et afin de partager cette Joie avec Dieu-Parent.

En effet, Oyasama nous enseigna que notre innen, notre cause originelle était d'être heureux, joyeux et voir la joie en tout.

Dans l'Osashizu nous lisons:

Unissez vos cœurs pour construire le chemin de la promesse. Et faites-le rayonner dans le monde entier pour que le monde dise: «C'est bien là la véritable Voie».Osashizu 6 septembre 1902

Dans l'Ofudesaki nous lisons:

Si les hommes du monde entier, parfaitement purifiés,
vivent au comble de la joie...

Que le cœur de Tsukihi à son tour exulte sans faute
et il en sera de même pour les hommes!

Et le jour où tous les cœurs du monde exulteront,
Tsukihi et les hommes ne feront qu'un.Ofudesaki VII: 109-111

S'aider mutuellement, et aider les autres, exhaler le parfum de l'Enseignement d'Oyasama et faire de ce Centre, des missions postes et des maisons, des lieux heureux accueillant de nouveaux visiteurs doivent être notre objectif.

Ma femme et moi sommes retournés au Jiba pour le Grand Service de Printemps le 26 janvier pour commémorer la disparition d'Oyasama. Le Service se termine avec la sirène qui se propage dans tout l'Oyasato, signalant 14h; l'heure à laquelle Oyasama s'est faite invisible. Bien sûr, nous entendons cette sirène tous les jours au Jiba, mais l'écouter après avoir assisté au Grand Service du Printemps s'y ajoute un sentiment et une émotion saisissante.

On nous enseigne que l'espérance de vie de l'homme est de 115 ans. Oyasama a écourté la sienne de 25 ans, en se faisant invisible à l'âge de 90 ans le 26 janvier 1887 à 14h. Oyasama était déterminé à ce que les fidèles exécutent le Service, quoi qu'il en soit, malgré sa santé. Cette détermination à exécuter le Service, n'importe les circonstances, a conduit Oyasama à être emprisonnée à maintes reprises lorsqu'elle nous montrait la Voie du Modèle, ce qui renforce l'importance qu'elle-même donnait au Service.

Nous lisons dans la Doctrine de Tenrikyo:

Oyasama, qui reposait dans sa chambre, la tête au nord, paraissait extrêmement heureuse d'entendre les échos joyeux du Service du Kagura. Mais elle finit par s'endormir paisiblement, le visage tourné vers l'ouest. Elle avait alors quatre-vingt-dix ans.

Nous devons toujours avoir cela en tête lorsque nous exécutons le Service tous ensemble.

Oyasama a nommé le Service de plusieurs manières tels que « le Service de la Joie » et « le Service du Salut » et elle nous a enseigné de danser selon ce principe. En effet, nous devons, comme nous l'avons fait aujourd'hui, exécuter le Service dans la joie, l'unité et l'harmonie, et en se rappelant que tout cela apporte de la joie à notre toujours vivante Oyasama.

Lorsque j'ai commencé à suivre la Voie de Tenrikyo il y a 34 ans, on m'a dit que la manière fondamentale de répandre l'exhale-parfum de l'Enseignement était d'être soi-même un modèle claire de ce qu'un fidèle de Tenrikyo ou un Yoboku doit être; quelqu'un qui prend soin d'autrui, qui essaye d'aider les autres au maximum, et qui les rend heureux dès que possible. Je pense que Tenrikyo est une religion incroyable que l'on rend de temps en temps trop compliquée. Je ne pense pas qu'Oyasama voulait rendre les choses compliquées, c'est plutôt l'opposé en fait. Je crois qu'elle envisageait les choses d'une manière simple et facile à comprendre. Essayons de laisser cette religion simple et amicale afin d'inciter les autres à nous rejoindre. Essayons de créer une atmosphère dans laquelle les gens venant pour la première fois seraient impatient de revenir pour le Service Mensuel, où nous pouvons tous se réjouir ensemble de chanter, danser et jouer des instruments que Oyasama nous a soigneusement enseignés. Souvenons-nous aussi que tout cela rend Dieu-Parent et Oyasama heureux.

Je crois aussi qu'il est très important que nous œuvrons pour montrer au monde que nous tous, la Communauté Tenrikyo, pratiquons ce qui nous a été enseigné. Oyasama nous a enseigné que nous avons été créés afin de mener une Vie de Joie et afin de partager cette Joie avec Dieu. Nous devons faire de notre mieux pour vivre selon notre slogan “Gratitude, Modération et Entraide.” La vie est dure ces derniers temps et beaucoup d'épreuves nous attendent, c'est pourquoi il est important de considérer ce Centre comme un oasis de paix et de joie.

Il est aussi très important que nous fassions notre mieux pour penser continuellement au Modèle Divin d'Oyasama, tout en s'appuyant sur Dieu, se remémorer de l'intention de Dieu et œuvrer pour vivre selon ce principe. Nous devons balayer les huit poussières mentales quotidiennement, pratiquer le Service du matin et du soir chaque fois que cela est possible, et nous devons nous rappeler d'apprécier les protections divines présentes dans notre entourage sous la forme des Dix Fonctions Protectrices de Dieu.

En tant que fidèles de la Voie, nous devons constamment essayer de vivre notre vie de façon positive, aidant autrui, et utilisant l'Enseignement d'Oyasama et le Modèle Divin comme une carte qui nous guide dans notre vie quotidienne. Oyasama a enseigné le fait que nous devons veiller sur ceux qui nous entourent et essayer de créer une atmosphère positive et constructive à chaque instant. Le Tenrikyo Europe Centre, le Centre UK, les missions postes et nos maisons doivent tous être des endroits joyeux. Que vous soyez un fidèle de Tenrikyo ou pas, chaque personne doit pouvoir quitter un endroit dédié à Tenrikyo en se sentant plus heureux, inspiré et rassasié spirituellement. C'est ceci notre défi!

Le Centre UK Tenrikyo va célébrer ses 20 ans l'année prochaine, et le Tenrikyo Europe Centre ses 50 ans. Comme nous nous approchons du 50ème Anniversaire de la fondation de ce Centre, essayons de nous résoudre à être chaque jour un meilleur Yoboku et tentons de vivre davantage une vie en concordance avec l'intention du Dieu-Parent. Continuons à faire de ce Centre un endroit heureux et joyeux à visiter et assurons-nous qu'il est vu comme un exemple clair de ce que Tenrikyo est, et de ce qu'il représente aux yeux de ceux qui viennent ici.

Je considère ce Centre et le Centre UK comme un Pôle, où tous les fidèles de Tenrikyo, qu'importe leurs églises respectives, ainsi que tous ceux qui sont intéressés par l'Enseignement, peuvent venir partager la joie de cette foi ensemble. Bien sûr nous ne devons pas oublier le lien parental qui nous relie avec nos églises respectives et devons nous efforcer à communiquer et à soutenir de notre façon les églises au Japon régulièrement. Cependant j'estime que nous sommes tous très chanceux d'avoir ce Centre qui va commémorer son 50ème Anniversaire l'année prochaine. Je vous demande à tous de continuer à soutenir le plus que possible Monsieur et Madame Hasegawa et toutes les activités qui ont lieu ici afin de rendre cet endroit un vrai lieu de Joie!

Merci beaucoup pour votre attention!