Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de décembre '16

Nobuyuki TAKEUCHI (Chef de Kyokushi London)

Le monde est en train d'avancer vers la mondialisation. Mais face à « l'Internet des objets » depuis 20 ans, il me semble que les individus recherchent quelque chose de différent et qui leur soit profitable personnellement.

Au Royaume-Uni, avec le referendum qui a eu lieu le 23 juin 2016, le Brexit a été décidé. Il y a plus de 10 milles fonctionnaires qui vont se préparer à sortir de l'UE dans les années qui arrivent. Les Américains ont élu M. Tramp comme leur nouveau président le 8 novembre. L'année 2017 doit mener certains pays comme la France et les Pays-Bas à convenir à leurs exigences.

Parmi les 7 milliards de personnes dans le monde, environ 3 milliards ont accès à la technologie Internet. Notre monde a besoin d'une harmonie entre la liberté et leur propre contrôle.

Dans le Tenrikyo, quand j'avais 7 ans, j'ai assisté au 80ème anniversaire de la disparition d'Oyasama animé par une belle chanson et pour cette année, le 130ème anniversaire a correspondu à mon 6ème anniversaire décennal.

Chaque anniversaire est centré sur la disparition d'Oyasama. Ce qui est le plus important, c'est que chaque anniversaire revêt une signification commune pour nous, qui est de répondre à l'attente d'Oyasama. De ce point de vue, nous avançons vers le monde entier pour qu'il soit purifié et nivelé. Le monde sera emmené vers l'avant et reconnaîtra la signification d'un monde de joie.

Pour sauver les gens, Oyasama a enseigné la vérité sur la création. C'est afin de protéger les gens qu'elle a fait comprendre les première, deuxième et troisième parties de l'hymne pour le Service.

Oyasama a dit qu'à travers l'enseignement de l'origine, Oyasama a voulu nous enseigner le noyau fondamental de notre vie et l'objectif suprême de la vie humaine qui est de vivre jusqu'à 115 ans.

Il est dit dans l'Ofudesaki

Dans ce monde, l'on vit dans l'insouciance
sans rien savoir de son origine.3-92

Si l'on connaissait à fond son origine,
la maladie ne pourrait survenir...3-93

De voir ses enfants vivre dans une telle ignorance,
c'est grande pitié pour Dieu!3-94

De toute façon la « maladie » n'existe pas en soi.
Elle provient seulement d'une erreur du cœur.3-95

Sur tel chemin, mesquinerie, convoitise, égoïsme,
avidité, orgueil... C'est cela qui est poussière!3-96

Les êtres de ce monde sont tous enfants de Dieu.
Ecoutez donc attentivement ce que Dieu dit:3-97

Balayez seulement toute poussière
et je vous accorderai le Salut merveilleux.3-98

Ce Salut sera à la mesure de la sincérité des cœurs.
Il est contre toute maladie, dégénérescence et mort.3-99

Par le Salut fixer à cent quinze ans
le terme de la vie humaine, voilà l'unique dessein de Dieu.3-100

La mission aux Etats-Unis a commencé au début de 1900, beaucoup de personnes y ont trouvé quelque chose à apprendre.

C'est tout à fait différent en Europe. La terminologie a peut-être besoin d'un peu d'ajustement. J'en suis conscient mais je dois montrer quelque chose de tangible avec cette conscience.

Oyasama a écrit dans l'Ofudesaki comme ceci :

Si Tsukihi a entrepris la Création de l'homme,
c'est pour le voir l'excursion joyeuse de sa vie.14-25

Pour que le monde et l'homme se développent jusqu'à atteindre leur niveau actuel, cela a pris plusieurs milliards d'années, qu'Oyasama a décrit comme « les 9 cents millions, 99 milles, 999 ans » et Dieu Parent nous a guidés avec des soins et une patience extrême. La conscience de ce fait est la clé pour trouver une solution pour tous les problèmes que nous rencontrons dans notre vie.

D'autre part, ceux qui ne connaissent pas cette Vérité et pensent que « le paradis » nous attend après la mort, doivent sous-estimer notre inestimable vie sur cette terre et tendent à agir égoïstement avec leur vision étroite. Il est difficile d'expliquer aux gens qui pensent par erreur que la vie est une partie de la mort, en fait la mort est une partie de vie.

Le Verset suivant de l'Ofudesaki explique très soigneusement la préoccupation de Dieu Parent.

Mais partout il n'y a qu'inertie
parce que le monde ignore cette vérité-là.14-26

Nous avons une voisine qui a accouché de la première fille de la famille le 30 novembre 2014, suite à quoi cette mère a perdu ses fonctions mentales. Ma femme et moi, nous sommes allés la voir chaque semaine pendant 2 ans pour lui administrer le Sazuke.

Maintenant, la fille est âgée de 2 ans mais sa mère ne peut pas reconnaître sa fille. C'est la situation la plus dure pour la famille. Nous effectuons le Hinokishin dans des rues de notre quartier et leur transmettons le message d'Oyasama à l'aide de l'hymne pour le Service.

Depuis la découverte de l'ADN en 1953 dans l'Université de Cambridge, 115 ans après la première révélation d'Oyasama, nous savons que tous les hommes sont frère et sœur et aussi, et que notre corps qui se constitue de plus de 50 millions de cellules change à chaque seconde. Cependant, les gens n'en sont pas encore conscients dans leur vie quotidienne. C'est un phénomène étrange pour moi. C'est le même phénomène qui fait que malgré la découverte par Newton Isaack en 1666 de la loi sur la gravité qui existait depuis toujours, cette loi n'a pas été exploitée par les hommes pendant des centaines d'années. Bien que nous ayons des différences entre nous, il est important de reconnaître cette vérité de l'ADN et d'unir nos coeurs pour adresser notre gratitude à notre Dieu, créateur et protecteur. Le Service qu'Oyasama a enseigné est le véritable moyen de montrer notre appréciation et gratitude à la vie que notre Dieu original et véritable nous fournit 24heures sur 24 et 7 jours sur 7 depuis la Création. Notre vie date en fait de plusieurs milliards années! C'est parce qu'Oyasama a enseigné les travaux de Dieu pour la création, que nous savons maintenant pourquoi et comment la création a eu lieu! Quand nous effectuons cet acte d'appréciation, tous nos problèmes sont résolus par la liberté totale de Dieu.

Les missions que nous pouvons voir et celles que nous ne pouvons pas voir dans nos yeux ont été décrites il y a 100 ans par le Rev Michioku Masuno. Nous devons les digérer et donner des réponses aux fidèles de Tenrikyo comme aux non fidèles. Certaines des réponses ne peuvent pas être reconnues comme des réponses appropriées à cause du fait que ces réponses ne sont pas comprises par les non-fidèle de Tenrikyo dans la société. Cela pour de mauvaises raisons. C'est cette "confrontation" résultant de la société que nous devons expliquer.

Depuis qu'Oyasama est devenu le temple de Dieu Parent, elle nous a fait comprendre à travers l'explication de beaucoup de cas que notre âme était éternelle, tandis que les connaissances sur l'ADN n'étaient pas aussi évoluées qu'aujourd'hui. Oyasama avait 5 filles. Et Kokan était né comme Oyasu et Otsune précédemment. Le Shimbashira était aussi une renaissance de Kamezo. Oyasama a enseigné sur Oshu et Tamae comme écrit dans l'Ofudesaki. Ceci était donc la régénération de vie la plus importante.

La renaissance de Tamae comme la fille de Shuji depuis la vie précédente de Tamae a été raccourcie parce que Shuji avait une concubine et la naissance d'Oshu n'a pas été célébrée et elle n'a pas pu vivre longtemps.

Il est écrit dans l'Ofudesaki chapitre I du versets 60 au 67 et 74 comme ceci

Vous voulez former cette enfant encore deux, trois ans,
mais elle n'est plus dans les mains de Dieu.1-60

Sachez-le: malgré tout l'amour des parents,
si Dieu ne l'a plus dans ses mains, il n'y a rien à faire.1-61

Comme ce monde est rempli de mal,
ne vous laissez pas prendre par ce qui pousse au mal!1-62

Il se croit fini à près de cinquante ans,
mais au regard de Dieu, il a encore de l'avenir.1-63

À partir de cette année, Dieu lui accorde à coup sûr
soixante ans de plus à vivre.1-64

Aujourd'hui, qu'il change son cœur du tout au tout.
Qu'il balaye son mal! Alors, la jeune épouse...1-65

Cela semble impossible. Pourtant,
si Dieu intervient, il la ramènera.1-66

S'il fait preuve d'un dévouement constant,
je lui confierai la charge de toutes choses.1-67

Joignant la causalité des vies antérieures, je protège.
Gage de stabilité pour les générations sans fin.1-74

En plus, chapitre III verset 109:

Que cet être, cueilli il y a quatre ans,
Dieu le serre contre lui, voilà une preuve.3-109

Les âmes d'Oshu et Temae sont mentionnées et la répétition de la vie de Tamae est mise en évidence ci-dessus pour que les gens puissent complètement compter sur la protection parfaite de Dieu.

En 1866, année où le Japon faisait face à une forte révolution nationale, Oyasama a commencé à enseigner le Service, qui est composé d'un geste qui balaye 21 fois les poussières mentales ainsi que les egos humains. À la suite du problème du Moyen-Orient, et particulièrement celui de la Syrie, personne n'est en mesure d'appeler cette terre le paradis. Cependant, pour Oyasama, temple de Dieu Parent, le paradis est sur la terre. Les 21 reprises, signifient l'abondance suffisante qui malgré tout nécessite de reprendre encore l'éradication. Le chant consiste en 4 mots clés. Le mot, A-shi-ki a une signification très importante qui est un mal, mais pas le mauvais esprit. Oyasama a enseigné qu'il n'y a aucun mauvais esprit dans le monde. Comme le monde peut être sombre, certain peuvent penser qu'il y a un mauvais esprit, mais aucun. Il y a seulement de la poussière dans notre coeur que vous et moi, nous pouvons balayer.

C'est pourquoi Oyasama a enseigné que nous devons balayer nos poussières mentales pour demander au Dieu Parent de venir dans notre coeur. Avec la présence de Dieu Parent, quand nous nous sommes unis avec le Créateur et le Protecteur, le salut est réalisé. Les officiants du Service peuvent montrer le processus les amenant à le recevoir. Dans le Tsutome autour du Kanrodai, les officiants du Service représentent les 10 protections divines. Quand j'étais un des professeurs au Shuyoka, j'ai pu observer le Service. Dieu Parent qui enlève complètement les poussières et les egos humains. Devant le Créateur, les poussières sont dans le coeur de 'l'homme.

Le Shimbashira lit la prière et commence ensuite le Service le plus important sans explication supplémentaire.

La 2ème partie a été enseignée en 1870 englobant le fils aîné d'Oyasama alors âgé de 49 ans, qui n'avaient pas de femme véritable. Oyasama l'a désapprouvé en lui donnant un état d'infirme avec une boiterie. Oyasama a enseigné que Dieu Parent a créé le monde avec l'identification du mari et de la femme représentant le ciel et la terre. Ceci est le principe le plus significatif du monde. Nous pouvons accepter la différence mais nous devons fournir aux gens un état d'esprit correct. C'est la raison pour laquelle nous travaillons pour Dieu en balayant des poussières.

La 3ème partie montre le statut de Kanrodai. Kanrodai est le seul symbole de la création et du développement perpétuel de l'humanité.

La 4ème partie est la vérité et la révélation de l'origine que je vous ai expliquée tout à l'heure.

La 5ème partie a été établie en 1867, un an avant la fin de la révolution de meiji. Oyasama a enseigné le paradis dans le 9ème verset du 4ème hymne.

Neuf Ici se trouve le paradis de ce monde:
Moi aussi, j'aimerais sans tarder venir y prier.

Le 10ème verset du 12ème hymne, Oyasama a enseigné

Dix Voici maintenant que sont assemblés
Tous les charpentiers

Tous les charpentiers sont assembles et tout le monde doit sentir capable de réaliser tout.

Oyasama est omniprésente et donne à tout le monde des bénédictions au quotidien. Les bénédictions sont la vérité du Sazuke, la vérité que nous recevons au Jiba et le don de l'accouchement aisé, en plus des bénédictions quotidiennes que nous observons. Nous devons nous rappeler que le don du Sazuke a été accordé à seulement 4 disciples en 1874. Le Sazuke qui n'était pas accordé, allait pouvoir être accordé dorénavant, puisque la loi nationale ne permettait pas à Oyasama de continuer la mission. Le don a commencé à être accordé par le Honseki qui avait été nommé par le premier Shimbashira le 25 mars 1887.

Grâce à Oyasama qui est vivante à jamais, nous pouvons effectuer le Service dans lequel nous reconnaissons la vérité d'origine, et le monde peut ainsi se rapprocher de celui de la Vie de Joie.