Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Grand Service d'octobre '19

Jean-Paul SUDRE (Chef de Bordeaux Kyôkaï)

De nos jours, une grande préoccupation s'installe à propos de notre monde.

La santé de la planète, des animaux et des végétaux qui la peuplent est un sujet d'inquiétude. Les déséquilibres entre pays riches et pays pauvres créent de grosses tensions. Tout cela participe à créer une sensation désagréable d'instabilité et d'insécurité.

Sur le plan politique, l'écologie, les problèmes liés à l'immigration, les sujets « sociétaux » sont dominants. Les discours sont la plupart du temps pessimistes et alarmants : ils parlent de réchauffement climatique, pollution de l'air et de l'eau, destruction des forêts, disparition d'espèces animales etc.…

Ainsi, bien des personnes sont inquiètes et pessimistes puisque les prévisions sur l'avenir de la planète ne sont vraiment pas encourageantes.

L'impression générale est de se sentir désarmé face à ces problèmes et de ne pas trop savoir quoi faire pour les résoudre. Ce qui fait que l'on est dans un monde où chacun cherche des responsables sans se remettre lui-même en question.

Alors, en tant que pratiquants de la Voie, voyons grâce aux enseignements, quelle attitude nous pouvons peut être adopter.

Pour cela, écoutons ce que dit Oyasama.

Paradoxalement, elle dit que le moment est venu pour l'humanité de commencer à vivre sur cette terre, dans la joie, la paix et en harmonie avec la nature, car tout est désormais en place pour pouvoir le faire.

C'est cette nouvelle qu'elle est venue révéler à l'humanité, et en même temps elle a laissé le « mode d'emploi » pour vivre le monde parfaitement, tel qu'Oyagami l'a conçu.

C'est le 26 octobre 1838, moment de la 1ère révélation, qu'Oyasama Temple vivant de Tsukihi commence une période d'instruction à l'intention de l'humanité toute entière qui va durer 50 ans, jusqu'au 26 janvier 1887, moment où elle quitte son apparence physique.

Elle nous indique que ces deux dates marquent la fin d'un processus d'évolution, mais également le début d'un nouveau processus.

Le premier, qui aura duré neuf cent millions quatre vingt dix neuf mille neuf cent quatre vingt dix neuf ans depuis l'Origine, a conduit les hommes du moment de leur création jusqu'à leur prise de conscience complète du corps physique et du monde physique dans lequel ils vivent, grâce à l'utilisation de leur esprit.

Le second, s'ouvre devant nous et mènera à la réalisation de l'être humain sur tous les plans et notamment le plan spirituel. Il conduira aussi la planète toute entière au monde du Kanrodaï, c'est-à-dire l'exultation de tous les règnes, minéraux, végétaux, animaux et humains.

Pour le mettre en œuvre, Oyasama a enseigné en priorité le Service, car c'est à travers lui qu'Oyagami active ce nouveau processus d'évolution de l'humanité, comme il est dit dans ce verset :

Par ce Service sans précédent depuis la Création du monde,
Je recommencerai ce monde et l'assurerai en paix.Ofudesaki, VI, 8.

Entre ces deux dates, des 26 octobre 1838 et 26 janvier 1887, comme le moment était venu, et pour que nous ayons en main tous les éléments nécessaires à la mise en œuvre de ce nouveau processus d'évolution, les enseignements d'Oyagami ont été donnés pour la première fois dans l'histoire des hommes.

Oyasama dit dans l'Ofudesaki :

Par le pinceau tant de choses sont là signalées par degrés.
Que votre cœur les saisisse promptement !Ofudesaki, IV, 72.

Et également :

Embrassant du regard toutes les terres et tous les temps,
Personne, il n'y a personne qui m'ait compris.

Rien d'étonnant : je ne me suis pas fait entendre.
Comment alors saurait-on quoi que ce soit ?

Cette fois, moi, Dieu, je me révèle dans le visible
Et sur tout dans le moindre détail je donne à entendre.Ofudesaki, I, 1-2-3.

Il n'y a que 133 ans qu'Oyasama a quitté son apparence physique. C'est très peu à l'échelle du temps par rapport aux centaines de millions d'années de l'évolution humaine.

C'est pourquoi, nous sommes encore très peu nombreux à avoir entendu ses enseignements.

Parmi tous les enseignements qu'Oyasama a donnés, il y en a un qu'il faut absolument comprendre pour pouvoir amorcer ce processus et commencer à vivre dans la joie au sein de la nature elle-même en pleine santé.

Quel est cet enseignement ?

C'est la révélation que le cœur est la propriété de l'être humain; de plus il est enseigné que sa puissance est illimitée, avec le pouvoir de tout transformer, aussi bien ce qui se manifeste dans notre corps que ce qui se manifeste dans le monde.

Selon cet enseignement tout ce qui se produit en nous et autour de nous, ne provient que du seul cœur. Et qu'est-ce qui émane du cœur ? Ce sont les sentiments.

Nous lisons dans l'Ofudesaki :

N'oubliez pas : tout se produit à la mesure du cœur.
Tsukihi vous discerne tous !

Tous autant que vous êtes, sachez écouter et méditer cela !
Tout sera à la mesure de vos cœurs.

Méditez bien vous tous, jeunes, vieux ou faibles…
Ma toute puissance est à la mesure de vos cœurs.Ofudesaki,IV, 118-132

Ou bien dans l'Osashizu :

Le corps de l'homme est un emprunt à Dieu mais son cœur est à lui seul. Tout ce qui sort et se produit au fil des jours ne provient que du seul cœur.Osashizu, 14 février 1889.

L'homme jusqu'ici, a ignoré cet enseignement, et même encore aujourd'hui la plupart des êtres l'ignore. Nous aussi, même si nous l'avons entendu, nous ne le comprenons pas vraiment, ce qui fait que nous continuons la plupart du temps à mal utiliser le cœur.

La cause des souffrances que l'on voit actuellement sur la planète réside très certainement en grande partie dans cette ignorance, car Oyasama nous précise que le monde se développe exactement en fonction des sentiments qui partent du cœur des humains. Or il y a aujourd'hui plus de sept milliards d'individus sur la terre dont l'influence sur la vie de la terre est considérable.

En fait, ce n'est pas tellement ce que nous pensons qui est important, c'est ce que nous ressentons. Ce sont nos sentiments.

Les sentiments viennent du cœur, mais il est enseigné que celui-ci est la plupart du temps souillé par les poussières mentales créées par notre esprit qui pense qui analyse et qui se croit séparé du reste du monde.

A notre époque, les sentiments qui portent les poussières mentales que sont la mesquinerie, la convoitise, la haine, l'égoïsme, la rancune, la colère, l'avidité et l'orgueil, sont largement diffusés et dominent le monde, alors que les sentiments comme la joie, la gratitude, et la compassion sont minoritaires. Alors, on peut aisément comprendre l'état de notre monde actuel qui est le reflet.

Il est intéressant de voir que la science d'aujourd'hui rejoint ce qu'Oyasama a enseigné sur le cœur et les sentiments humains. Et comme elle l'avait annoncé dans l'Ofudesaki, des preuves concrètes de ses enseignements apparaissent de plus en plus.

Tels ces versets :

Voilà qu'apparaissent les choses que le pinceau
Avaient signalées ! Quelle exaltation pour le cœur !Ofudesaki, XII,44.

Mes paroles ne vont plus tarder à se réaliser.
Vous allez en avoir une preuve certaine.Ofudesaki, III, 26.

Par exemple, des expériences ont montré, que lorsqu'un sentiment apparait dans le cœur nous créons des ondes beaucoup plus puissantes que celles émises par le cerveau. Elles ne se limitent pas au corps, mais agissent aussi sur le monde qui nous entoure. Leur portée a été mesurée, elles peuvent être ressenties à des kilomètres.

Il en est déduit que nous interagissons ainsi en permanence les uns avec les autres et avec notre environnement. Le moindre sentiment qui part de notre cœur est comme une vague sur la mer qui se répercute à l'infini.

D'autres expériences ont montré que les sentiments ont un effet sur l'ADN du corps humain, cette infime molécule d'où provient la structure de notre corps, de notre cerveau et une grande partie des traits de notre personnalité.

Ce que les scientifiques ont découvert, c'est qu'en présence d'émotions positives telles que la joie, la gratitude, la compassion, l'A.D.N. s'est détendu de façon positive et enrichissante.

Par contre en présence de colère, de haine, de jalousie, de frustration, l'A.D.N. s'est contracté.

En fait, tout ce que les expérimentations ont dû faire pour changer l'A.D.N., c'était tout simplement de ressentir un sentiment.

En faisant cela, ils ont changés leur système immunitaire, leur niveau d'hormone, leur DHEA (hormone antivieillissement), on peut dire qu'ils ont changés leur vie.

En écoutant cela, c'est avec une joie immense que nous prenons conscience de l'action d'Oyasama qui continue à nous guider de façon à ce que nous intégrions complètement tout ce qu'elle nous a laissé.

Dans l'Ofudesaki il est clairement indiqué que le cœur a une influence soit positive, soit négative sur la nature en fonction de ce qui émane de lui, c'est-à-dire soit la joie, soit les sentiments porteurs des poussières mentales, tels les versets suivants :

A mesure que les cœurs du monde entier s'exalteront,
Les plantes elles aussi déborderont de sève.Ofudesaki, X, 82

Pitoyable le cœur qui ferait dépérir la sève !
Exaltez-le vite, que rien ne dépérisse !Ofudesaki I, 13.

Si les cœurs vont s'exaltant toujours plus,
Le monde sera plein d'abondance et de prospérité.Ofudesaki I, 9.

Mais comment devenir ce cœur qui nous mènera à la Vie de Joie ?

Voici ce qu'Oyasama nous dit dans l'Ofudesaki :

Vous vous demandez comment devenir ce cœur ?
Si Tsukihi pénètre le corps…

Jour après jour, le cœur ira en s'exaltant.
Qu'il déborde de joie !Ofudesaki, XI, 54-55.

L'indication claire nous est donnée. « Si Tsukihi pénètre le corps… »

Les trois points de suspension dans la traduction française nous poussent à réfléchir.

Qu'est-ce qui empêche Tsukihi de pénétrer le corps ?

De toute évidence c'est notre pensée ordinaire d'homme liée à l'égo, c'est-à-dire le moi qui pense être isolé du monde.

Pendant la longue période de son développement depuis l'Origine, l'être humain a fonctionné par nécessité de survie avec cet esprit, et au fil du temps il s'est identifié totalement au corps physique en finissant par croire qu'il était séparé du reste du monde.

C'est pourquoi il a mis toute son énergie à devenir plus puissant, plus riche, plus savant que le voisin et a consacré son temps et ses forces à essayer de grossir et de se protéger, souvent au détriment de ce qui l'entoure.

Ceci explique certainement pourquoi l'être humain est en conflit avec ses semblables ainsi qu'avec la nature.

Oyasama nous dit qu'il est temps désormais d'utiliser la vue du cœur, c'est à dire « réfléchir avec le cœur ».

Pour nous éclairer, Elle explique la différence qui existe entre la pensée ordinaire qui vient du mental et celle qui vient du cœur.

On peut remarquer que nous utilisons depuis toujours la pensée ordinaire et que nous n'avons pas encore commencé à utiliser vraiment celle qui vient du cœur.

Voici ce qu'Oyasama nous dit dans l'Ofudesaki :

Les hommes jusqu'ici n'ont été capables de penser
Que dans les limites de leur esprit.Ofudesaki, XIII,94.

Dans tout ce que vous avez dit et pensé jusqu'à présent,
Il n'y a jamais eu qu'une pensée d'homme.Ofudesaki VI,99.

Jusqu'ici vous n'avez rien compris à rien,
Imbus comme vous l'êtes de votre pensée d'homme.

Tout ce qui jusqu'ici était vu selon le sens commun,
Vous le comprendrez désormais de l'intérieur du cœur.Ofudesaki III 80, 43.

Oyasama nous annonce ici un grand changement dans la façon de penser qui s'installera chez tout le monde dans le futur.

Ce changement est indispensable pour la réalisation du monde de joie.

Nous allons désormais comprendre de l'intérieur du cœur, ce qui fait que nous serons beaucoup moins liés à l'ego, beaucoup plus dans l'instantanéité du cœur, en laissant tomber progressivement les calculs de l'esprit et la peur, donc beaucoup plus dans la sincérité.

Mais pour cela, Oyasama nous demande de faire preuve de volonté et de décider de changer. C'est pourquoi elle n'a de cesse de nous exhorter en disant :

Quel qu'ait été votre cœur jusqu'à présent
Changez-le en l'espace même d'une nuit !Ofudesaki, XVII, 14.

Ou bien :

A partir de maintenant, changez à fond votre cœur
Et faites-le déborder de joie !Ofudesaki, XIV,24.

Pour cela, ce que nous pouvons faire tout de suite, chacun de nous, n'importe où, n'importe quand et dans n'importe quelle situation, c'est revenir au verset de l'Ofudesaki cité plus haut qui dit :

Vous vous demandez comment devenir ce cœur ?
Si Tsukihi pénètre le corps…

Je voudrais vous raconter ceci :

Personnellement, un jour où je ne me sentais pas bien, j'ai eu la chance de lire ces versets, et tout de suite après, avec l'intention de changer mon cœur, je me suis mis à répéter plusieurs fois : « Que Tsukihi pénètre le corps… Namu Tenri-O-no-Mikoto. », « Que Tsukihi pénètre le corps… Namu Tenri-O-no-Mikoto ». Au bout de quelques répétitions, j'ai ressenti la paix s'installer profondément dans mon cœur accompagnée d'une sensation de légèreté.

Dans notre vie quotidienne, chaque fois que l'on est confus, stressé, fatigué mentalement ou déprimé, c'est que notre esprit ordinaire lié à l'égo prend toute la place et que nous ne comprenons pas ce que nous vivons, de l'intérieur du cœur.

Il est bon à ce moment là, de se dire intérieurement : « que Tsukihi pénètre le corps », et surtout de ressentir cela à partir du cœur.

En récitant en même temps la phrase sacrée « Namu Tenri-O-no-Mikoto », alors notre cœur se remplit de joie, car les pensées ordinaires liées à l'égo, sont remplacées par les pensées venues de l'intérieur du cœur.

Nous sommes au tout début du nouveau processus d'évolution de l'humanité, Oyasama nous dit que désormais grâce à ce nouvel état de cœur, notre conscience va continuer à s'ouvrir à la présence de Dieu et que nous allons commencer à vivre enfin avec la joie au cœur, au sein des merveilles de la nature.

Il nous est dit que la bonne utilisation du cœur aura des répercussions merveilleuses sur l'être humain et sur le monde, telles ces magnifiques prédictions que l'on trouve dans l'Ofudesaki :

Quand le regret de Dieu en vérité pourra être dissipé,
L'exaltation jaillira dans les cœurs du monde entier.

Plus tard, vous pourrez vivre à tout jamais selon vos cœurs
Sans plus connaitre maladie, dégénérescence ni mort.

Et un jour viendra, dans un lointain futur,
Où vous resterez toujours jeunes.Ofudesaki, IV, 35-37-38.

Si les cœurs vont s'exaltant toujours plus,
Le monde sera plein d'abondance et de prospérité.Ofudesaki I, 9.

Pour l'instant nous devons retenir que la joie dans le cœur des êtres humains est essentielle pour notre environnement et la planète en général.

Les cœurs emplis de joie, élèvent l'énergie et la santé de la terre, par contre les cœurs recouverts de poussière, la vident.

La plupart du temps, nous disons : « je serai satisfait, joyeux ou reconnaissant lorsque j'aurai fait ceci ou cela, lorsque j'aurai atteint tel but, lorsque je serai en bonne santé etc.. » En fait, c'est l'inverse qu'il faut faire, éprouver la joie et la reconnaissance dans le cœur et ma vie se transformera positivement.

Pour que nous puissions vraiment parvenir à ce nouvel état de cœur, Oyasama a enseigné le Service . Car il est enseigné que c'est par le Service que les cœurs se purifient véritablement des poussières mentales et que la joie s'épanouit en nous et autour de nous. Comme nous lisons dans ces versets :

Si tous ensemble célèbrent sans tarder le Service,
Mes proches seront exaltés, Dieu exalté à son tour.

Si vous voulez que la sève déborde,
Célébrez le Service du Kagura et le Téodori.Ofudesaki, I,11-44.

Par ce Service enseignant promptement la Voie,
Je purifierai les cœurs de la terre entière !Ofudesaki, VII, 99.

Plus nous serons nombreux à vivre ainsi en suivant Oyasama et plus les effets merveilleux se feront sentir dans le monde à condition qu'il y ait l'unisson des cœurs. Quand plusieurs cœurs se mettent ensemble pour créer un sentiment unique, cela a un effet puissant sur le monde, cela change le monde. Tel ce verset :

Si, bien vite d'un seul cœur, impeccable,
Vous célébrez le Service, alors le monde s'apaisera.Ofudesaki,XIV,92.

En conclusion, la solution à tous ces problèmes écologiques, sociétaux et humains que l'humanité est en train de traverser est certainement dans le changement de l'état de cœur et dans la compréhension de la volonté divine.

Notre intérêt à tous est que le plus grand nombre de personnes dans le monde soit initié à cet enseignement et le mette en pratique.

C'est pourquoi Oyasama nous dit :

A partir de maintenant, changez à fond votre cœur,
Appuyez-vous sur Dieu et puis le Service de la Joie.Ofudesaki, XIII, 10.

Je vous remercie de votre attention.