Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel de décembre '19

Takaharu MATSUKAWA (Chef de Tenrikyo Uchiko-Paris)

Le temps passe vite et il ne reste plus que quelques jours avant la fin de l'année. A l'approche de la nouvelle année, beaucoup de gens en profitent pour se retourner sur l'année écoulée. Tout d'abord, à propos d'eux-mêmes, mais aussi des membres de leur famille, de leurs amis ou connaissances, de leurs collègues de travail et de leurs voisins. Si rien n'a vraiment changé, ce regard en arrière pourra s'arrêter là, mais si quelqu'un est tombé malade ou souffre de divers problèmes, les inquiétudes ne cesseront pas. En fait, on est toujours intéressé par les événements qui se produisent au sein de notre communauté et de notre environnement.

Il s'est passé beaucoup de choses cette année en France. L'événement le plus choquant a sans doute été l'incendie de grande ampleur qui a eu lieu dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris en avril. Je pense que la cathédrale, symbole de Paris, a été endommagée par un incendie, qui a blessé non seulement les catholiques, mais également l'ensemble des Français. En fait, le 31 octobre au Japon, le château de Shuri, qui est un des sites du patrimoine mondial, situé dans la préfecture d'Okinawa, a subi de la même façon un important incendie, provoquant la destruction des bâtiment principaux tels que le sanctuaire principal, et la disparition de précieuses collections transmises depuis la période du royaume de Ryukyu. Le fait que le château de Shuri, qui venait tout juste d'être reconstruit en janvier de cette année après environ 30 ans de travaux de restauration, ait été détruit par les flammes, a engendré une grande tristesse chez tous les habitants d'Okinawa.

Comme vous le savez, en raison des effets du réchauffement climatique global de la planète, des catastrophes naturelles sans précédent se sont produites dans le monde ces dernières années. Les nouvelles telles que les vagues de chaleur, les inondations, les sécheresses et les incendies de forêt dus à des conditions météorologiques anormales sont devenues une réalité quotidienne. A mesure que la fréquence de ces catastrophes naturelles augmente, l'ampleur qu'elles ont prise ces dernières années donne lieu à des ravages de plus en plus importants. Malheureusement, cette année aussi, des vagues de chaleur ont frappé l'Europe en juin et juillet. En octobre, une inondation massive dans le sud de la France a provoqué de nombreux dégâts. Au Japon, un puissant typhon s'est abattu dans la région de Kanto Koshin le même mois d'octobre et a causé des dégâts considérables. Quand je pense aux personnes qui ont subi tous ces dommages, je ne peux que me sentir concerné aussi, et cela me fait vraiment mal.

Dans l'Ofudesaki, il y a les mots stricts suivants. Laissez-moi vous les présenter tout en les commentant :

En ce monde, glissements de terrains, foudre,
tremblements de terre, tempêtes, tout est colère de Tsukihi. (VI-91)

Foudre, tremblements de terre, tempêtes,
inondations, tout est regret et colère de Tsukihi.(VIII-58)

Tous les événements tels que les catastrophes naturelles, les glissements de terrain, la foudre, les tremblements de terre et les vents de ce monde sont des messages que Dieu Parent fait parvenir aux hommes, afin de les encourager à effectuer une réflexion sur eux-mêmes.

Que croyez-vous que je veuille dire par là ?
Flammes, pluies de feu dans le ciel, raz-de-marée sur la mer.(VI-116)

Que pensent les gens de cette histoire de Dieu Parent ? A travers ces mots, il nous indique que si nous allons à l'encontre de la volonté de Dieu, nous recevrons en retour flammes, pluie de feu et Tsunami dans la mer.

Ces mots durs nous parlent de malentendus humains, mais dans la parole suivante,

Ce souci si profond au cœur de Tsukihi,
qu'est-ce que le monde croit donc qu'il est ?(VI-117)

Jusqu'ici le Dieu Parent s'inquiète de diverses choses, mais qu'en pensent les gens partout dans le monde ?

Je ne cesse d'insister, de supplier sur tous les tons.
Les cœurs sincères, je les sauverai.(VI-118)

Lorsqu'il pense aux hommes, le Dieu Parent se lamente et essaye de les convaincre de différentes manières ; mais tant qu'il perçoit chez eux la compréhension de l'intention divine, la volonté d'introspection ainsi qu'une véritable sincérité de cœur, alors le Dieu Parent viendra toujours au secours des hommes.

Quels que vous soyez, vous êtes tous mes enfants.
Voyez plutôt le souci au cœur de Tsukihi.(VI-119)

Chaque être humain est un enfant de Dieu Parent. Le Dieu Parent se préoccupant de ses propres enfants, il serait bon d'être conscient de ce sentiment d'inquiétude qui anime le Parent.

Tout dans le monde est créé et gardé par le Dieu Parent. L'univers entier est le corps du Dieu Parent, tout comme le corps humain est également créé et gardé par le Dieu Parent et prêté aux humains.

Si le monde entier comprenait cette vérité,
il n'y aurait personne d'égoïste ou d'avide.(VI-121)

Si les êtres humains du monde entier comprenaient cette vérité selon laquelle leur corps est un emprunt réalisé auprès de Dieu, personne ne se comporterait de manière égoïste.

Si seulement vous compreniez ma vérité du fond du cœur,
il n'y aurait ni crainte à avoir ni danger.(VI-122)

Si vous pouviez vraiment ancrer au fond de votre cœur le principe de la chose prêtée/empruntée, il n'y aurait alors plus rien d'effrayant, ni de dangereux.

Ceci, cela, tout, le monde entier est le corps de Dieu.
Réfléchissez-y donc !(III-40)

Tout corps humain est un prêt de Dieu.
Mais à quoi pensent les hommes quand ils s'en servent ?(III-41)

Tout dans le monde a été créé par le Dieu Parent, et l'univers entier est le corps de Dieu. Par conséquent, les êtres humains ne sont pas le fait de leur propre pouvoir. Nous empruntons tous notre corps à Oyagami et vivons au gré de la protection divine, dans le sein d'Oyagami lui-même, au cœur de l'embrassement de la terre et du ciel.

Malheureusement, beaucoup de gens dans le monde ne savent pas que ce monde est le corps de Dieu, ils l'utilisent donc à leur guise, non seulement à travers leur propre corps humain, mais aussi au sein de la société naturelle. Actuellement depuis le 2 décembre, La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25 se déroule en Espagne. Elle mettra en évidence la capacité ou non des pays membres à relever leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre et à lancer de nouvelles mesures de contrôle des émissions. On dit que les effets du réchauffement climatique modifient la température de l'air et de l'eau, provoquant une élévation du niveau de la mer, des précipitations et des modifications de la structure. De plus, il est dit que ces effets vont possiblement amplifier des phénomènes météorologiques exceptionnels tels que les inondations, les sécheresses, les chaleurs extrêmes et les ouragans. Depuis plusieurs années déjà, nous sommes au fait de ces changements environnementaux. Ainsi, considérant la situation actuelle, il n'est peut-être pas exagéré de dire que nous avons atteint une sorte de point de non retour.

Il nous est enseigné que « ce monde est le corps de Dieu ». Par exemple, si vous êtes à la montagne, vous ne pourrez pas voir cette montagne de l'extérieur, mais ce n'est pas pour autant que vous n'aurez pas conscience d'être sur cette montagne. De la même façon, même si le fait d'être dans le corps de Dieu ne vous permet pas de le voir directement, vous pouvez quand même avoir la conscience d'évoluer en son sein. Parce qu'en y réfléchissant bien, il est possible de ressentir les 10 fonctions protectrices d'Oyagami que ce soit dans notre corps, dans notre entourage, et partout dans le monde. La vertu de ces 10 fonctions protectrices divines s'exprime dans la gestuelle du Service du Kagura, qui est réalisé au Jiba. Les 10 officiants qui prennent part à ce Service, 5 hommes et 5 femmes, portant tous le masque du Kagura seyant à leur rôle respectif, et entourant le Jiba, lieu originel de l'enfantement des hommes, représentent à travers leur gestuelle la vertu du travail des fonctions divines. Ce Service du Kagura nous permet de ressentir physiquement le fait que depuis le commencement de ce monde, Oyagami n'a jamais cessé de prodiguer aux hommes et à ce monde ses 10 fonctions protectrices.

Vous tous êtes bien renseignés à propos de ces fonctions protectrices donc je vous épargne les détails, mais parmi elles, n'est-ce pas à travers la bénédiction du feu, de l'eau et du vent que nous pouvons le plus clairement ressentir la protection divine ? Laissez-moi ainsi vous parler un peu de ces fonctions du feu, de l'eau et du vent.

Le nom divin de la fonction représentée par l'eau est Kunitokotachi-no-mikoto. Il se présente dans le ciel sous la forme de la lune, Tsuki-sama. C'est la fonction de la vue et des humeurs dans le corps humain; celle de l'eau dans le monde extérieur.

Le nom divin de la fonction représentée par le feu est Omotari-no-mikoto. Il se présente dans le ciel sous la forme du soleil, Hi-sama. C'est la fonction représentée par la chaleur dans le corps ; celle du feu dans le monde.

Il nous est enseigné que c'est afin de laisser une preuve de l'œuvre des 10 fonctions protectrices dans la création des hommes qu'Oyagami a pourvu nos mains et nos pieds de 10 doigts. Parmi eux, les pouces sont comme Tsukihi-sama, et les doigts restants représentent les huit autres fonctions divines, qui vont servir d'instruments à Tsukihi-sama pour créer ce monde et continuer aujourd'hui encore à nous faire bénéficier de sa protection.

La surface de cette terre, que l'on appelle « la planète bleue », est recouverte à 70% d'eau, dont la plus grande partie est de l'eau de mer. De la même façon, le corps d'un homme adulte est constitué à 60% d'eau, la proportion allant jusqu'à 80% dans le cas d'un nouveau-né. Le corps d'un homme pesant 70kg contient ainsi 42L d'eau. Chaque jour, il semblerait que chacun de nous évacuons 3,3L d'eau. Il est donc nécessaire de bien nous hydrater, afin de compenser cette évacuation. Si des gens font des malaises et ont des coups de chaleur durant l'été, c'est justement en raison de ce manque d'hydratation. Il faut faire tout particulièrement attention aux nourrissons. Tant qu'ils s'hydratent et dorment convenablement, les êtres humains peuvent continuer à vivre environ 2, 3 semaines, mais sans eau, ils ne peuvent pas tenir plus de 4, 5 jours.

Concernant la température corporelle, elle est maintenue entre disons 36,5 et 37 degrés en moyenne. Si cet équilibre est perturbé, nous avons de la fièvre et nous souffrons. Si nous sommes en détresse en montagne et en situation d'hypothermie, alors notre vie même est en danger. C'est précisément parce que nous bénéficions de la fonction protectrice d'Omotari-no-mikoto que notre température corporelle peut être maintenue à un niveau idéal. Cependant, on s'aperçoit de nos jours que la température moyenne de la terre augmente rapidement, et de manière constante.

Les signes du réchauffement climatique et leurs effets s'accélèrent, et on a observé ces 5 dernières années des températures jamais enregistrées, montrant que l'équilibre thermique était en passe d'être complètement rompu. En faisant l'analogie avec notre corps, c'est comme si sa température moyenne augmentait progressivement, et que nous tombions malade, en étant terrassé au quotidien par une forte fièvre dans le cas où rien n'était fait.

C'est à la faveur du travail de Kunitokotachi-no-mikoto et d'Omotari-no-mikoto, de l'équilibre apportée par les humeurs de l'eau et la chaleur du feu que notre corps peut conserver un équilibre adéquat. Même dans notre vie de tous les jours, nous profitons largement de ces bénédictions. Lorsque nous tournons le robinet, de l'eau en sort, Tout comme il nous suffit d'appuyer sur un interrupteur pour allumer la lumière. Tout ceci semble tellement évident que nous n'avons la plupart du temps pas conscience de ces bienfaits. Pourtant, il suffit que nous soyons confrontés à une coupure d'eau ou une panne de courant suite à un séisme ou un typhon pour que nous ouvrions grand les yeux sur la valeur inestimable de l'eau et du feu. Autrement dit, nous prenons ici pour la première fois conscience du fait que ce qui pour nous était évident ne l'était pas forcément. C'est pourquoi il est indispensable que nous arrivions à ressentir en toutes circonstances de la reconnaissance pour les bienfaits procurés par l'eau et le feu. Avec l'humidité et la chaleur qu'ils engendrent, l'eau et le feu sont les éléments de base qui soutiennent l'existence des êtres humains. On peut véritablement dire que notre corps ainsi que l'environnement naturel qui nous entoure sont remplis de cette protection de l'eau et du feu.

Ensuite, le nom divin de la fonction représentée par le vent est Kashikone-no-mikoto. C'est la fonction du souffle-parole dans le corps; celle de l'air dans le monde. C'est grâce ou souffle du vent que les choses ne pourrissent pas. Il va sans dire que pour les êtres humains, le souffle et la respiration sont les supports indispensables de leur vie. S'il ne peut plus respirer, l'être humain n'est plus en mesure de vivre. Moi-même qui ai souffert d'asthme durant mon enfance, j'ai appris à connaître l'importance de la respiration. Inspirer de l'air, puis l'expirer, le tout dans un bon équilibre, afin de ne pas tomber dans une hyperventilation source de souffrances. On peut dire que nous sommes reliés à la vie par notre seul souffle.

Ce sont donc ces fonctions divines de l'eau, du feu et du vent qui protègent nos corps à l'intérieur et à l'extérieur, et qui nous enveloppent tout en étant le soutien de nos vies. Mais l'œuvre de ces protections ne se manifeste pas toujours sous des aspects tranquilles et réconfortants. Elles peuvent parfois prendre l'aspect de grands incendies, d'inondations ou de violents typhons qui sont autant d'annonces visant à nous faire comprendre nos erreurs. Il s'agit aussi là d'une forme du travail protecteur de l'eau, du feu et du vent. On peut ressentir dans ces mots de l'eau, du feu et du vent le fait que la protection d'Oyagami implique des énergies surpassant de loin l'énergie des hommes, donnant ainsi à montrer un éclat à mille lieues de l'entendement humain.

Porté par son cœur chérissant chaque être humain comme son propre enfant, Oyagami, qui attend avec impatience qu'ils avancent en maturité, leur demande de méditer sur les intentions divines, comme indiqué dans ce verset de l'Ofudesaki :

Pensez plutôt aux avertissements de l'homme à ses enfants !
C'est par amour pour eux qu'il se met en colère !(V-23)

C'est la même chose quand des parents s'en prennent à leurs enfants. Ce n'est pas du tout la haine ou les mauvais sentiments qui les animent, mais l'amour qu'ils leur portent et les espérances quant à leur avenir.

Comme l'être humain qui s'inquiète à propos de ses enfants, Oyagami, de la même façon, se fait un sang d'encre en pensant à tous ses enfants les êtres humains et aux chemins parsemés d'embuches qu'ils pourraient prendre.

Les hommes aiment leurs enfants, non ?
Alors, pensez plutôt au regret de Dieu !(XIII-27)

Il n'y a personne qui ne chérisse pas ses enfants. Si ces enfants chéris agissent à leur guise tout en ignorant les intentions et la bienveillance de leurs parents, alors ces derniers en seront chagrinés. C'est la même chose pour le coeur d'Oyagami.

Les hommes aussi aiment leurs enfants, non ?
Alors, pensez-y et méditez !(XIV-34)

Si les êtres humains aiment leurs enfants, alors essayez donc de penser à quel point Oyagami, le Parent de tous les hommes, aiment et souhaitent sauver les siens.

Toute la vérité sur ce monde nous a été enseigné à travers la parole d'Oyasama. Guidée par l'amour porté à ses enfants, Oyasama a réduit de 25 ans son existence afin de presser à l'exécution du Service du Kagura. Dans ce Service, on peut percevoir la vérité qui doit permettre de changer ce monde en un monde de la Vie de Joie. Ainsi, inutile de préciser à quel point il est important de prier sérieusement en témoignant au quotidien sa reconnaissance pour les 10 fonctions protectrices au moment des services du matin et du soir, ainsi que lors des célébrations mensuelles effectuées dans les différents lieux à travers le monde qui ont reçu la vertu de ce Service du Kagura.

Comme vous le savez, le 20 septembre de l'année prochaine, nous allons célébré le 50ème anniversaire de la fondation de Tenrikyo Europe Centre. Pratiquons et entraînons-nous ensemble, afin de pouvoir exécuter le Service avec un grand nombre de fidèles et nos cœur unis dans la joie.

Je vous remercie de votre attention.