Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Grand Service de janvier '16

Yoshihisa HASEGAWA (Chef du TEC)

Je voudrais tout d'abord vous exprimer à tous ma profonde gratitude pour la sincérité avec laquelle vous vous êtes impliqués dans les activités de hinokishin et les nombreux événements du TEC de l'année passée. En me remémorant les événements de l'an passé, celui qui a revêtu la plus grande importance était sûrement la visite en Europe de M. Daisuke NAKAYAMA, Président de l'Association des Jeunes Hommes de Tenrikyo et héritier de M.le Shimbashira. Malgré un calendrier chargé à l'approche de l'Anniversaire d'Oyasama, il nous a honoré de sa présence lors du 30ème Anniversaire de la fondation de l'association européenne des jeunes hommes de Tenrikyo et nous a fait part dans son discours de ses expériences, en évoquant le fait que malgré le stress que lui avait provoqué la pratique de l'exhale-parfum, c'est grace à elle que s'est ouverte à lui la porte vers la protection merveilleuse d'Oyagami. Je crois que beaucoup de gens devrait s'en inspirer et se décider à fournir davantage d'efforts, à son image.

À tout moment, il a fait preuve d'amabilité avec tout le monde et nous a encouragés. Si son séjour de neuf nuits et dix jours en Europe s'est bien déroulé, il ne va pas sans dire que c'est grâce à la sincérité de cœurs de l'ensemble des membres responsables du TEC et des fidèles qui sont venus de loin sans se soucier des dépenses occasionnées par leur voyage. Et c'est aussi grâce à la vertu propre au TEC accumulée jusqu'à aujourd'hui par les toutes les personnes de l'Eglise-Mère et des Églises locales concernées, sans parler de la protection d'Oyagami et d'Oyasama.

En suite, je voudrais rappeler que le séminaire européen de Juillet a connu un grand succès. C'était la deuxième année que nous mettions en pratique un programme sur le modèle de ceux de Hawaï et des États-Unis, en prolongeant la période de deux à trois semaines de manière à ce que les participants ayant terminé le séminaire puissent recevoir de l'Eglise-Mère la qualification leur donnant accès au Stage pour devenir instructeur religieux. Que ce soit le nombre d'élèves, la qualité des conférences, l'atmosphère générale, tout cela était très satisfaisant. Le TEC a franchi un nouveau pas dans l'accomplissement du rôle qui lui a été assigné par M. le Shimbashira, qui consiste à incarner un lieu dans lequel on peut apprendre l'Enseignement et gagner en maturité d'esprit, et dans lequel les fidèles de tout pays d'Europe peuvent se rassembler pour unir leur coeur les uns avec les autres à travers la pratique de hinokishin.

En dehors de cela, L'année 178 de Tenrikyo a été une année pleine, avec de nombreuses activités destinées à des participants de tout âge, organisées par l'Association des jeunes hommes. Toutes se sont déroulées avec succès, sous la conduite d'Oyasama toujours vivante.

J'ai dit « sous la conduite d'Oyasama toujours vivante ». Vous qui êtes rassemblés aujourd'hui devriez savoir que Oyasama est invisible, mais toujours vivante pour nous guider sur nos chemins avec l'amour parental. Oyasama s'est faite invisible le 26 janvier 1887 et c'est cette date qui est à l'origine de la grande célébration du mois de janvier que nous venons d'effectuer aujourd'hui.

La signification de cette célébration est de nous remémorer la fin du modèle d'Oyasama et de lui renouveler notre gratitude pour son amour parental sans bornes. Éprouver dans notre cœur de la gratitude pour Oyasama qui, voulant sauver l'humanité entière, s'est mise à accorder plus largement le principe du Sazuke et a écourté sa vie de 25 ans afin de hâter le salut du monde, c'est nous demander à nous-mêmes dans quelle mesure nous répondons à son amour parental.

Ce à quoi Oyasama n' a jamais cessé de nous exhorter jusqu'à la fin de sa vie sur cette terre, c'est Otsutomé. Puisque Otsutome a une telle valeur, il est très important de le faire sérieusement en évoquant la gratitude pour tout ce qu'Oyagami nous prête, à savoir le corps, la famille, les relations humaines, la nourriture, le logement ainsi que le statut social, etc.

À propos, le 26 de ce mois, le 130ème anniversaire de la disparition d'Oyasama sera enfin célébré au Jiba. Pour cette occasion, on attend de nous, les fidèles, que nous nous focalisions uniquement sur le secours à autrui. Au jour d'aujourd'hui alors qu'il ne nous reste plus que 17 jours avant la célébration, à quel point avez-vous répondu à cette attente?

Je pense qu'il y a des personnes qui se sont données à fond pendant ces trois dernières années et d'autres qui n'ont pas pu ou su le faire. Je félicite du fond du cœur ceux qui sont satisfaits de leur parcours effectué. En revanche, à ceux qui ne le sont pas, malgré tout, je conseille de prendre le temps de réfléchir sur les raisons qui les ont empêchées d'agir comme ils l'auraient souhaité.

À l'occasion de l'Anniversaire d'Oyasama, il est essentiel que nous présentions à Oyasama le rapport de ces derniers trois ans, mais aussi il est très important de s'engager à continuer sans cesse de progresser sur le chemin de la maturité d'esprit, parce que l'Anniversaire n'est pas le but final, mais le point de repère pour l'avancement de notre maturité d'esprit. Notre suivons notre chemin de la foi pendant toute la vie. Même si vous pensez ne pas avoir profité comme il se devait de cette période des activités de trois ans mille jours, cela ne change rien au fait que le chemin à suivre se trouve toujours devant vous.

Pour l'anniversaire, on attend de tous les fidèles qu'ils se consacrent à secourir autrui, quelle que soit la façon de le faire. Pourquoi « secourir autrui » ?

À mon avis, c'est parce que le point principal de TENRIKYO repose sur l'amour parental d'Oyasama qui voulait porter secours à toute l'humanité. C'est par cet amour parental qu'Oyasama nous a transmis avec le Modèle « Hinagata » la Voie de Salut.

En ce qui concerne la Voie de Salut, le troisième Shimbashira nous l'a expliqué à travers les 5 points importants suivants.

La Voie de Salut est :

  1. une voie où nous purifions le cœur et vivons harmonieusement dans la joie.
  2. une voie à suivre en nous aidant les uns les autres.
  3. une voie où nous effectuons le service pour qu'Oyagami nous fasse bénéficier de la protection merveilleuse en toutes circonstances.
  4. une voie où nous répandons la volonté d'Oyagami en la transmettant aux autres.
  5. une voie où Oyagami nous accorde sans faute sa protection lorsque nous pratiquons l'enseignement avec une devotion totale.

Ainsi, de manière à jouir pleinement de cette vie remplie de joie que nous enseigne l'enseignement Tenrikyo, il faut que nous adoptions cette disposition de coeur plein d'amour d'Oyasama et que nous suivions son Modèle à la trace.

Dans l'Osashizu, prescription divine, nous voyons les Paroles données lors d'un moment prescrit comme suit.

« Écoutez ! J'ai quelque chose à vous dire, j'ai quelque chose à vous dire. Je vais vous expliquer un principe et pour ce faire j'illustrerai mon propos de diverses manières. Je suis pressé, je suis pressé. Chaque jour me presse. Il y a une vérité dans chaque chose que vous voyez. Il y a une vérité dans chaque chose que vous entendez. Mais ce que je vous demande, c'est d'intégrer chacune de ces vérités au sein de la Loi divine. Je ne dis rien de difficile, je ne vous demande rien de difficile, rien dont il n'y ait pas d'exemple. En tout et pour chaque chose, il y a un modèle à suivre. Tant que vous ne suivrez pas la Voie du Modèle, vous n'arriverez à rien. Où que ce soit, jour après jour, me demande-t-on une protection de trente jours que j'en accorde une de cinquante. Mais qui le sait ? Rien à faire si vous ne comprenez pas cela. Rien à faire si vous n'arrivez pas à suivre la Voie du Modèle. Si je vous demande de la suivre longtemps vous n'y arrivez pas, c'est normal. S'agissant de la voie du monde, qui sait ce qui peut arriver.»

Pourtant, en réalité, en essayant de porter secours comme Oyasama nous le demande, nous sommes souvent confrontés à des difficultés. Et c'est justement pour cette raison que beaucoup sont envahis par le doute, et hésitent à s'élancer vers le monde d'Oyasama. Nous nous sentons alors seul à marcher sans direction précise.

Cependant, il y a une prescription divine qui dit comme ceci :

«Les chemins difficiles ont déjà tous été parcourus par le Parent. Essayez de comprendre ce principe d'amour parental et vous comprendrez que vous n'avez plus qu'à passer une excursion joyeuse.»(12 octobre 1888)

A propos du chemin parsemé d'obstacles qui se dressent devant nous, il faut savoir qu'il s'agit d'un chemin dont Oyasama a extrait tous les éléments insurmontables pour nous ses enfants. Il nous est ainsi enseigné que nous n'avons plus qu'à emprunter ce chemin dans la joie et le cœur léger. Autrement dit, la Voie que nous suivons constitue précisément la Voie du secours à autrui et de notre propre Salut, en vertu de la réception du principe du Modèle d'Oyasama.

Mais, malgré cela, si jamais nous perdons le moral à cause des épreuves rencontrées, ressaisissons-nous en nous disant «Ah, ces difficultés m'ont donné la chance d'éprouver et comprendre un tout petit peu mieux ce qu'a traversé Oyasama. Oyasama s'en réjouit». Je crois que lorsque nous sommes dans la difficulté et que nous essayons de repousser nos limites en nous appuyant sur Oyasama, nous sommes en état de recevoir la protection merveilleuse.

J'espère que vous continuerez de faire vos efforts jusqu'au 26 janvier et que ce jour-là, vous annoncerez à Oyasama votre intention de continuer de suivre la voie du secours à autrui, qui donne son veritable sens à l'existence du Yoboku.

Pour terminer, pour les fidèles qui ne peuvent pas retourner au Jiba pour l'anniversaire d'Oyasama, nous allons organiser un service à distance le mardi 26 janvier à partir de 10 h. Bien que ce soit un mardi matin, je vous invite à venir nombreux au TEC pour cette occasion.

Je vous remercie de votre aimable attention.