Tenrikyo Europe Centre

Loading ...

Discours du Service mensuel d'août '10

Katsufumi SHINODA (Membre du comité du TEC)

Le Service du 40e Anniversaire du Tenrikyo Europe Centre aura lieu dans un mois. Et c'est avec un grand honneur que nous accueillerons Monsieur et Madame le Shinbashira pour célébrer ce Service ensemble.

Je serai -sûrement comme la plupart d'entre vous- très heureux d'assister à cet évènement de joie.

À propos, je viens d'employer le mot «joie».
Dans cette Voie, être dans la joie est une des attitudes les plus importantes quand on est protégé par la Protection d'Oyagami.

Il est enseigné qu'Oyagami a créé ce monde et l'homme à partir du néant pour le voir mener une vie de joie et s'en réjouir avec lui. Autrement dit, si nous passons notre journée à nous plaindre ou bien en pleurant sans cesse, cela ne correspond pas à la volonté de notre Dieu créateur de ce monde.

Par contre, «mener une Vie de Joie » ne signifie pas d'être heureux tout seul.  
Si mon bonheur entraîne le malheur des autres, ce n'est pas « la véritable joie ».

Il est dit dans l'Osashizu ;

C'est dans la jubilation de tous qu'il y a la vraie joie. Là où l'on se réjouit dans son petit coin au prix de la souffrance des autres, il ne peut y avoir de véritable joie.

Cette «véritable joie» est donc essentielle pour bénéficier la protection d'Oyagami.

Lorsque quelqu'un se réjouit d'un geste que vous avez fait pour lui, vous vous sentez fiers et contents de vous. J'imagine que tout le monde a déjà ressenti cette joie. Oyagami dit que « celui qui sauve autrui se sauve lui-même » et cet exemple est un des cas qui nous arrivent le plus souvent

Depuis quelques années, nous parlons très fréquemment de la relation entre le rire et la santé.
Il nous arrive de rire ou de sourire selon certaines situations. Et bien, il a été démontré par divers tests que ceux-ci étaient la source de santé, et seraient efficaces pour soigner les maladies. Il y a quelques années, une agence de comédiens et des sociétés de produits alimentaires japonaises ont collaboré pour étudier les rires et ont fini par trouver que les rires avaient tendance à soulager le stresse et la fatigue.

Il semble qu'actuellement l'étude sur les rires et les soins aux maladies se développe mondialement. Et il est dit que les rires activent les cellules tueuses naturelles qui luttent contre le cancer.
L'agence de comédiens japonaise Yoshimoto a fait un test en montrant des manzai (comédie japonaise) aux patients malades et a constaté qu'après le visionnage de l'émission, les cellules tueuses naturelles étaient activées.

Dans cette Voie, Oyasama nous a pourtant enseignés depuis environ 150 ans que les maladies venaient du cœur et c'est récemment que la science a enfin réussi à justifier ses paroles.

Cependant la Protection divine est une chose encore plus profonde et impossible à déchiffrer.
Je vous présente l'anecdote suivante:

A l'époque d'Oyasama vivait une paysanne qui s'appelait Kiku MASUI. C'est la femme qui apparaît dans le livre «Anecdotes sur la Vie d'Oyasama»,dans l'anecdote titrée «Par un long détour».

Elle alla prier dans presque tous les sanctuaires et temples pour sauver son mari qui souffrait de l'asthme, mais en vain. Et c'est en entendant parler d'Oyasama qu'elle put enfin lui rendre visite pour demander la guérison de son mari.

Lorsque Madame Kiku MASUI écouta les paroles d'Oyasama pour la première fois, elle sentit un choc dans tout son être et une tendresse ineffable la pénétrer jusqu'en son tréfonds. Elle put enfin ressentir qu'elle avait à faire là au véritable Parent qui sauverait son mari.

Son petit-fils Monsieur Kôshirô MASUI écrivit dans l'œuvre «Légende d'Osashizu» comme suit :

Lors de sa visite suivante à la Résidence, par plaisir de réjouir Oyasama - malgré qu'à l'époque ce fusse un aliment ordinaire -ma grand-mère prépara des boulettes de pâté de riz dans une boîte en laque qu'elle offrit à Oyasama. Oyasama sembla alors très contente et en prit une avec les doigts et la mangea. Puis, en saisi une autre qu'elle consomma à moitié et porta l'autre part dans la bouche de ma grand-mère en disant ; «Tiens, c'est pour toi» ...

Je ne saurai vous décrire la grande joie qu'elle put ressentir lorsqu'Oyasama lui partagea sa part. Qu'est-ce qu'Oyasama désirait-elle montrer par ce geste? Or c'est la grande joie sincère qu'éprouva ma grand-mère qui entraîna la guérison parfaite de son mari. Ce phénomène ne peut être expliqué ni par la science, ni par la philosophie humaine, mais il est l'apparence même de la Protection d'Oyagami: une vérité inébranlable.

Cependant en y réfléchissant, on constate que c'est une chose facile pour Oyagami qui créa ce monde et les humains à partir du néant. Le problème est notre façon de voir les choses.
Ce monde est rempli de la Protection d'Oyagami qui veille sur nous avec amour.

Je parle maintenant de la Protection divine en faisant allusion à la pluie.
Oyagami aura beau nous accorder une averse (de Protections), si nous tendons la main sans ouvrir le poing, l'eau coulera sur la peau, mais la paume restera sèche, et nous n'obtiendront pas la guérison. C'est comme si nous évitions nous-même de recevoir la Protection divine, alors qu'il suffirait simplement d'ouvrir nos cœurs pour la sentir.

Je pense que pouvoir sourire et garder un cœur joyeux sont les premiers pas vers la voie de la guérison.
Car dans le monde, mises dans les même situations, il existe des personnes qui arrivent à s'en contenter alors que d'autres pas. Se réjouir d'une bonne chose est tout à fait normal car même mon fils de 3 ans en est capable. Il est content lorsqu'il mange ou obtient le jouet qu'il désirait. Or si vous réussissez à traverser un chemin difficile dans la joie et l' exaltation, je ne saurais vous dire quelle protection Oyagami vous réservera.

En vous parlant de mes enfants, j'ai un fils de 3ans et une fille qui va bientôt avoir 1 an. Ils sont très bruyants et passent leur journée à parler, pleurer et crier même pendant les heures de repas et de bain. Il nous est impossible de passer un moment tranquille entre couple lorsque les enfants sont réveillés. De même, lorsque nous voulons parler de choses importantes ou souhaitons écouter la télévision ou la radio, les enfants viennent nous troubler sans clémence et je ne peux vous dire combien de fois par jour il m'arrive de leur répéter: «  taisez-vous! » . Parfois les choses n'avancent pas comme bon me semble et il m'arrive de me sentir énervé. Et dans ces moments-là, je me reprends en me disant que si mes enfants sont bruyants c'est bien parce qu'ils sont en bonne santé et que j'arrive à les entendre. La preuve, c'est la vérité et je pense qu'il faut se contenter par ce qu'on peut, au lieu de passer à côté des merveilleuses protections d'Oyagami.

Ce sont pourtant de petites choses quand nous savons que dans le monde il existe des personnes qui sont confrontés à de plus grandes difficultés. Il y a des gens auxquels il ne serait pas approprié de demander à ce qu'ils se contentent des maladies, de la pauvreté et des problèmes familiaux.

D'ailleurs, je suis certain qu'Oyagami souhaite sauver sans plus tarder les hommes perdus et errant dans la pénombre qui ne connaît pas encore le véritable Dieu et sa Protection.

Je pense que si nous - qui avons eu la chance de connaître cet enseignement plus tôt, - pouvions aider ces personnes en discutant avec elles, je ne saurais vous décrire à quel point Oyagami serait content. De plus, si par ce rapport le cœur de cette personne s'éclaircit jusqu'à en être sauvé, cette fois ce sera notre joie qui grandira.

Je souhaiterais que le Service pour la 40e Anniversaire se déroule avec toutes les joies des gens rassemblés de partout en Europe et que ces personnes puissent rentrer dans leurs pays en emportant de nouvelles joies récoltées à cette grande occasion.

Je vous remercie de votre attention.